Quand les Indignés se font des films (la liste complète)…

bann finale

Tu aimes les vidéos courtes et percutantes ? Tu es du genre à t’indigner, à te révolter contre les injustices et les aberrations de notre monde ? Installe-toi confortablement dans ton canapé (fonctionne aussi avec un lit, un fauteuil, un pouf…) et découvre notre série de vidéos/fictions qui va te donner envie de bouffer le monde !!

Quand des Indignés se font des films (1) : Le Jugement, pamphlet vegan

Le Jugement est un court-métrage fictionnel de 30 minutes qui met en scène le procès intenté par les animaux contre l’espèce humaine. C’est M. Carniste qui incarne l’Humanité et qui doit répondre de 3 chefs d’inculpation : la santé publique, l’environnement et l’éthique. A raison, les « vegan » sont très durs au sujet de notre société de consommation, de notre morale et de nos pratiques politiques et sociales actuelles.

Quand les Indignés se font des films (2) : The American Dream, décryptage de l’arnaque bancaire

Si vous ne comprenez pas pourquoi autant de gens font banqueroute et se retrouvent totalement endettés – surtout les foyers les plus modestes et a fortiori dans les pays ultra-libéraux -, si vous ne comprenez pas pourquoi on nous explique sans arrêt que c’est la crise et qu’il faut mettre en place des mesures d’austérité, et que vous ne saisissez pas pourquoi les banques vont plutôt bien économiquement parlant, regardez ce petit dessin animé. Vous allez voir, nous nous faisons piller.

Quand les Indignés se font des films (3) : Indigné ! et après ?, ode à la sobriété heureuse

Les ressorts de notre société ? Un système capitaliste basé sur une croissance infinie, une planète aux ressources finies, une valeur travail qui s’effrite à mesure que la technologie progresse et nous libère, une pression qui s’accroit avec les inégalités, une crise qui annonce les prémisses du changement, une écologie bafouée… En cinq principes, Mr Mondialisation dresse les étapes permettant de passer de l’indignation à l’action pour mettre en « échec le système » !

Quand les Indignés se font des films (4) : Bonjour Tristesse, Youtuber politisé et énervé !

Oubliez les Norman, Cyprien et autres Mister V et leur humour adolescent pour découvrir ce nouveau Youtuber par comme les autres : Bonjour Tristesse ! A chaque podcast, toute l’actualité de la semaine est décryptée avec un style « vénère » : la Coupe du Monde, les intermittents du spectacle, les stagiaires, les jeux de hasard, les pesticides, les SDFMais la violence verbale du personnage de Bonjour Tristesse reste bien loin de la violence sociale qu’il dénonce et que l’on subit à longueur d’année…

Quand les Indignés se font des films (5) : Sans Lendemain, la fin du système par A + B

Politique capitaliste et enrichissements faramineux, flux migratoires et politiques nationalistes, OGM et accès à l’alimentation, désertification et accès à l’eau, prix du pétrole et guerres, marchés financiers et pauvreté, croissance et crise, tout est lié ! Afin de faire le tri et comprendre les enjeux vitaux qui nous attendent dans notre futur proche, vous êtes invités sans plus attendre à regarder Sans Lendemain (et on ne remet pas au lendemain ce que l’on peut faire le jour même !).

Quand les Indignés se font des films (6) : Le Stagirite, Youtuber philosophe et engagé

La chaîne YouTube du Stagirite se dit en guerre contre les idées reçues. On apprécie très vite la dialectique claire du garçon, ainsi que ses idées, qui sont sans aucun doute humanistes et au-dessus de celles – lancinantes et répétitives – de ces personnes qu’on nous présentent comme nos « élites » (notez les guillemets plein d’ironie). Bref, Le Stagirite fait du bon boulot, et il mérite toute votre attention !

Quand les Indignés se font des films (7) : Frank Lepage, l’Educateur populaire !

Ancien travailleur social à la maison des Jeunes et de la Culture, Frank Lepage a rapidement compris que le système ne tentait pas de démocratiser la culture, mais faisait plutôt en sorte de pérenniser les différences et les inégalités. Car les riches s’instruisent toujours plus vite que les pauvres. Voyant que rien ne bougera au cœur des institutions étatiques, il se désengage de sa « mission » originelle pour en mener une autre, similaire mais bien plus en accord avec ses principes : une éducation populaire réelle, locale et directe. 

Quand les Indignés se font des films (8) : Wake Up Call, le véritable prix de nos technologies !

Les activités minières vont tripler d’ici 2050. Ces activités entraînent des processus violents d’accaparement des terres (vol de terres appartenant aux autochtones de la part de multinationales sans scrupules). Destruction, pollution, domination, violence : les coûts écologiques et sociaux de l’extraction minière sont immenses. Nous devons ouvrir les yeux sur le vrai prix des gadgets électroniques, tels que les ordinateurs, les smartphones etc. Et grâce à cette vidéo animée de 5 minutes, on ouvre les yeux en grand, et ça pique !

QIFF (9) – Nicole Ferroni : une urgence de faire dans un humour de velours !

Nicole Ferroni travaille sur France Inter, et passe même de temps en temps à la télé. Elle est humoriste et chroniqueuse. Mais que fait cette personnalité mainstream sur L’indigné du Canapé ? « Ouste », pensez-vous certainement ! Hola, pas si vite les amis ! Elle mérite amplement sa place ici, déjà parce qu’elle est drôle mais surtout parce qu’elle effectue un travail millimétré de poil à gratter au cœur du pouvoir. Elle se moque clairement de lui. Des ses limites, de ses failles, de tout ce qui fait de lui une machine de plus en plus industrielle, consumériste, totalitaire. De moins en moins humaine et responsable.

QIFF (10) – Avec Gérard Foucher, vous saurez tout sur l’argent et ses conséquences

Gérard Foucher est comédien, metteur en scène, artiste quoi ! Il a mis le nez dans l’argent un peu par hasard et depuis, il ne décolle pas. Non pas qu’il y soit accro, non non, au contraire : mais depuis qu’il s’est intéressé à d’où vient l’argent, cette question l’obsède et le révolte. Après avoir interrogé des banquiers, des financiers et des économistes là où ils sont, c’est à dire en France mais aussi du côté de la Suisse, il est revenu avec un livre et une conférence pour nous expliquer – à nous – toutes ses découvertes.

QIFF (11) – Avec Usul, découvrir nos contemporains pour lever le voile sur notre société !

Usul est un personnage atypique. Il est anticapitaliste et certainement marxiste, une espace en voie de disparition et qui a une triste tendance à faire peur. Ses portraits sont pleins de nuances, intelligents, fins. Ses vidéos sont travaillées, remplies d’images d’archives, et très agréables à suivre malgré un format assez imposant. La réflexion politique est souvent poussée, bien que vulgarisée dans la mesure du possible.

QIFF (12) – Diversion : A quoi ressemblerait le monde après 10 ans de TAFTA ?

2026. Les maisons sont closes. Les esprits aussi. L’espace public est colonisé par une pensée unique et des hommes en uniforme.  Tout est plus interdit, tout est plus violent. Et la masse détourne le regard. Mais la résistance continue de s’organiser et de lutter.

A l’intérieur des maisons, on imagine les cerveaux lavés par une propagande incessante, à la radio, sur internet, à la télé. On imagine des corps plus faibles aussi, malades à force d’être mal nourris. On imagine des gens à bout, dépossédés de leur droit à choisir, à tracer le sillon de leur chemin de vie. Cette vision qui ne fait rêver personne, c’est celle du film Diversion.

QIFF (13) : Osons Causer, chaîne politique qui décortique avec bonne humeur

Vous voyez peut-être parfois sa bouille sympathique s’intercaler dans votre flux Facebook, ou sur YouTube. Lui, c’est Ludo, visage de la chaîne YouTube politique Osons Causer.

A chaque nouvelle vidéo, un concept/une idée/un préjugé est discuté pendant 5, 10 ou 30 minutes selon les recherches, l’angle et l’inspiration des trois acolytes qui travaillent à l’émission. Le résultat est fouillé, dense, parfois trop, mais le tout est cohérent et bien expliqué.

Les médias mainstream n’en parlent pas, ils préfèrent vous écraser le moral avec une crise qui ne nous concerne même pas, tant pis, on se charge de vous redonner du baume au cœur et de la rage positive !

Vive les Indignés qui se bougent pour changer les choses à travers le social, le culturel ou le politique !

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*