Quand les Indignés se font des films (4) : Bonjour Tristesse, Youtuber politisé et énervé !

bonjour-tristesse

Tu aimes les vidéos courtes et percutantes ? Tu es du genre à t’indigner, à te révolter contre les injustices et les aberrations de notre monde ? Installe-toi confortablement dans ton canapé (fonctionne aussi avec un lit, un fauteuil, un pouf…) et découvre notre série de vidéos/fictions qui va te donner envie de bouffer le monde !!

Aujourd’hui, le Youtuber indigné de Bonjour Tristesse !

Voici le synopsis de sa toute dernière vidéo, Bonjour Tristesse #6.

Expression néo moderne de l’exaspération ambiante. Je parle pas de l’interview de Pharell par Enora parce que je tire pas sur les ambulances qui ont un joint de culasse et surtout je m’en branle mon copain.
Indignez vous les copains, c’est gratuit.

Oubliez les Norman, Cyprien et autres Mister V et leur humour adolescent pour découvrir ce nouveau Youtuber par comme les autres.

En guise d’introduction, le personnage – encore anonyme – commence ainsi : « Bonjour Tristesse, vous êtes bien dans le pays où les Parisiens trouvent les Provinciaux complètement cons, mais louent des 17m2 800 « pélos » par mois alors qu’ils gagnent le SMIC, ça ça confine au génie »… Ça vous plante le décor.

A chaque podcast, toute l’actualité de la semaine y passe : cette fois on a le droit à Dassault, les intermittents du spectacle, les stagiaires, les jeux de hasard, les pesticides, les SDF

En fin de vidéo, le Youtuber finit toujours par 3 Big Up, des petits clins d’œil à une actu un peu plus décalée. Et dans ce numéro #6, il conclue par une super dédicace à Stéphane Hessel, à laquelle je me joins sans hésitation…

Le style peut surprendre voir rebuter. Observer ce type résumer les événements forts de la semaine en éructant avec son phrasé rempli d’argot voire un peu vulgaire peut prendre la tête, le soir après une longue journée.

Mais cela a également quelque chose de jouissif ! Derrière sa caméra, ce mec se permet tout ce qu’il veut, dans un style libre – et certainement pas évident à composer  – qui décharge les toxines. Quand le podcast vidéo se termine, on a l’impression d’avoir poussé une bonne gueulante, et c’est bien agréable ! Car la violence verbale du personnage de Bonjour Tristesse reste bien loin de la violence sociale qu’il dénonce et que l’on subit à longueur d’année…

Tu regardes ce mec s’énerver devant sa caméra en disant des trucs sensés et politisés, et tu te dis : « Bonjour et au revoir, tristesse ! » Car il te donne quand même envie de te lever pour aller t’énerver !

Merci donc au personnage de Bonjour Tristesse pour ses gueulantes salvatrices !

Voici la vidéo #6 datée du  03/03/14 du concept Bonjour Tristesse, évidemment en intégralité sur L’Indigné du Canapé. Bonne séance !

La chaîne YouTube Bonjour Tristesse

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*