QIFF (11) – Découvrir nos contemporains pour lever le voile sur notre société !

usul-portrait-chers-contemporains

Tu aimes les vidéos courtes et percutantes ? Tu es du genre à t’indigner, à te révolter contre les injustices et les aberrations de notre monde ? Installe-toi confortablement dans ton canapé (fonctionne aussi avec un lit, un fauteuil, un pouf…) et découvre une série de vidéos/fictions qui va te donner envie de changer les choses !!

Lire aussi : Quand les Indignés se font des films (la liste complète)…

Il a commencé par parler de jeux vidéo sur sa chaine 3615 Usul. Aujourd’hui sur sa chaine Usul2000, il fait des vidéos engagées sur des personnalités politiques, qui le sont de manière assumée (Lordon, Friot) ou cachée (BHL). Oui, c’est étrange, mais pourquoi pas ?

L’émission s’appelle Mes chers contemporains, et elle est essentielle.

Usul est un personnage atypique. Il est anticapitaliste et certainement marxiste, une espace en voie de disparition et qui a une triste tendance à faire peur. Mais grâce à son ancienne carrière dans le « Game » (si, si !), Usul jouit d’une aura dont beaucoup rêverait. Et un bonheur ne venant jamais seul (c’est comme pour le malheur, mais en mieux), Usul est talentueux.

Ses portraits sont pleins de nuances, intelligents, fins. Ses vidéos sont travaillées, remplies d’images d’archives, et très agréables à suivre malgré un format assez imposant. La réflexion politique est souvent poussée, bien que vulgarisée dans la mesure du possible.

Les choix qu’il fait sont pertinents : il nous présente l’arnaque philosophique incarnée par BHL, le controversé mais néanmoins intéressant Chouard sur les questions de représentation démocratique, Friot sur le salaire à vie, l’économiste-philosophe Frédéric Lordon, l’insupportable polémiste Elisabeth Levy, etc.

Usul nous donne son point de vue et c’est assumé. Cela me parle, car je pense que « l’objectivité journalistique » est un leurre, encore plus depuis que ce sont des millionnaires intéressés qui sont aux têtes des grands médias.

Ce qui est intéressant voire essentiel, c’est que son point de vue n’est ni celui des médias dominants, ni présentés avec hargne comme « la » vérité. Ses portraits comme sa voix sont calmes, et c’est agréable d’entendre quelqu’un qui ne se sent pas obligé de crier pour affirmer ses dires.

Le Salaire à vie (Bernard Friot)

L’économiste (Frédéric Lordon)

Le révolutionnaire (Olivier Besancenot)

Et il y en à d’autres ! Si vous voulez réfléchir notre société moderne avec une nouvelle approche, un nouveau regard, Usul constitue une porte d’entrée vraiment intéressante.

La porte est entrouverte. Comme dans un jeu vidéo, il ne vous reste plus qu’à cliquer pour faire avancer votre personnage dans ce nouveau monde, mes chers contemporains !

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter !

3 commentaires

  1. salut,
    y a t’il un groupe d’activiste sur l’alsace?

  2. Je découvre!! Mais, ça a l’air de bien me plaire tout ça !!!!

  3. Le plus intéressant et celui qui me sert de référence pour pas mal de réflexions c’est celui sur David Pujadas et le journalisme. C’est très pertinent et explique très bien que les puissants et leurs sbires ne sont pas des ânes (ce qu’on a tendance à se dire parfois vu leur comportement) mais qu’ils luttent simplement pour leur intérêts propres (ce qui fait d’eux des moins que rien, mais pas des abrutis). MAIS cet épisode n’est plus disponible (en tout cas je ne le retrouve pas)… et c’est bien dommage.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*