Test – Quelle idéologie politique vous correspond le mieux ?

droite gauche réac révolutionnaires, candidats politique président 2017

Se placer sur l’échiquier politicien agité devant nos yeux par les médias n’a plus aucun sens politique de nos jours, je l’ai déjà dit.

Tous les partis de France ou presque modèlent leurs discours et leurs programmes en fonction des échéances et du contexte économique et social, sans se faire déplacer sur la grille des idéologies par ceux que l’on est censé appeler les spécialistes, les experts en politique. Normal, tous ces experts défendent le modèle actuel, puisqu’il les érige en spécialistes… Ils ne travaillent donc pas à réfléchir : ils répètent le discours dominant sur les plateaux télé et lors de colloques dans lesquels ils interviennent au nom de grands groupes, en échange de beaux chèques…

Lire aussi : Il est temps de tuer les grands médias (télé, radios, journaux…) !

Il y a conflit d’intérêt, mais aucun média n’y prête attention ; alors ne prêtons plus attention à ces « spécialistes » du statu quo.

Si on y regarde de plus près :

– Pourquoi le parti Les Républicains tient-il un discours similaire à celui du FN ?
– En quoi le PS est-il socialiste, lui qui tient un discours similaire au parti LR (et donc au FN) ?
– Pourquoi fait-on de Macron un candidat alternatif crédible, lui qui est la répétition la plus pure de l’ordre établi depuis 40 ans ?
– Depuis quand une doctrine vraiment écologiste est elle compatible avec le capitalisme ?
– Pourquoi le FN a-t-il siphonné une grande partie de l’argumentaire de gauche sur les questions économiques, lui qui est historiquement un parti ultra-libéral s’adressant aux nantis ? Et pourquoi personne ne le dit ?
– En quoi le Front de Gauche est-il marxiste ou approchant ? Surtout quand on sait que les partis communistes de tous les pays ont dévoyé les doctrines de Marx…

Bref, tant sur les questions économiques que sociales, voir la politique comme un éventail allant de gauche à droite ne fonctionne plus. Les idéologies du long terme sont mortes, la politique est devenu un business à court terme dans lequel on élit des hommes, pas des idées.

Il serait déjà plus intéressant de voir l’échiquier politique comme un tableau avec abscisses et ordonnées mesurant deux variables : Conservatisme vs Progressisme (social) et Étatisme vs Libéralisme (économique). On pourrait presque imaginer un troisième niveau, purement politique, entre ceux qui veulent conserver les institutions en l’état et ceux qui veulent de nouvelles règles du jeu (démocratie directe, éventuelle VIème république, nouvelle constitution, etc.)

Alors, la distribution des partis serait déjà bien plus fidèle à la réalité idéologique. Mais déjà, on aurait perdu un bon nombre d’électeurs, qui ne se sont jamais posé cette question (avouez-le, jamais !).

Voici le diagramme de Nolan, l’une des façons de repenser notre rapport aux idéologies politiques

diagramme_de_nolan

Le diagramme politique du site Crowdpac (sur lequel vous pouvez également faire un test, mais beaucoup plus simpliste que celui que je vous propose plus bas)

diagramme politique du site Crowdpac

(ce second diagramme me semble plus pertinent que le premier, si l’on excepte le fait que Macron, Valls, Hamon, Montebourg sont bien trop « progressistes » qu’ils ne le sont réellement, tout comme la majorité des candidats d’ailleurs : le progressisme ultra-libéral étant si oppresseur qu’il détruit les droits humains, on ne peut donc pas être progressiste et libéral, selon moi).

De nombreuses recherches en sciences politiques sont effectuées régulièrement sur le sujet, car il semble en effet que tant nos médias et leurs experts que nos politiciens eux-mêmes ont perdu le sens de ce qu’ils font. Ils sont de gauche ou de droite comme on choisit chocolat ou vanille pour le parfum d’une glace. Et en pratique, leur seule doctrine semble être celle de ne pas toucher au capitalisme ultra libéral pour ne pas fâcher leurs potes et continuer à prendre des vacances sur le yacht de Bernard (Arnault) ou de Vincent (Bolloré) : « There is no alternative ».

Dans ce contexte, il est parfois difficile pour nous citoyens de nous situer. Celui qui est curieux et qui creuse la chose politique comprend bien qu’il est aberrant de choisir entre Les Républicains, le PS et même le FN – qui au pouvoir appliquerait sensiblement la même politique que le deux autres, la haine du pauvre et de l’étranger assumée en plus. Ces trois partis ne représentent que le pouvoir pour le pouvoir, sans aucune rupture avec rien : que des mots creux, comme « libéralisation, réforme, changement, progrès, croissance, nation » blabla, trucmuche… Rien d’autre. Mais pour les autres, ceux qui ne regardent que la télévision en général, et BFMTV en particulier ?

Ce n’est pas si évident de constater qu’être pour le PS en 2017 est presque l’opposé d’être pour le PS dans les années 30. Et combien de déceptions à entendre quelqu’un se disant « vraiment de gauche » défendant dans le même temps nos politiques économiques et sociales actuelles sans sourciller, voulant « grimper les échelons », et « réussir dans la vie » et « devenir propriétaire », et « partir en vacances tous les ans », sans ce demander si ce mode de vie était compatible avec une écologie radicale et une répartition juste des richesses, les deux piliers d’une pensée réellement « de gauche » ! Il y a un vrai travail de dé-fétichisation à faire.

Si s’intéresser aux partis politiques peut sembler vain et très peu pertinent, ce n’est pas une raison pour se désintéresser de LA politique, au sens philosophique, au sens intellectuel : aux courants politiques historiques et à ce que chaque courant politique porte comme valeurs…

Bref, sans plus attendre, je vous invite à faire ce test qui vous révélera point par point, domaine par domaine, quelle sont vos opinions politiques. C’est assez long (59 questions) mais il faut bien ça pour apprendre à se connaitre (c’est un premier bon défrichage loin des cases qu’on vous impose à la télé, le reste sera à votre charge, désolé).

Faire le test

Les résultats sont brillamment exacts au niveau idéologique (dans mon cas en tout cas) mais si vous n’aviez jamais trop creusé la question, ils pourraient vous surprendre au niveau pratique, c’est-à-dire dans les suggestions des partis qui vous conviennent le mieux.

Malgré tout, à l’orée d’une élection présidentielle, c’est toujours utile de savoir où l’on en est, même si c’est pour finalement boycotter les élections de cette parodie de démocratie !

Alors, quels sont vos résultats ?

N’hésitez pas à venir en discuter dans les commentaires. Merci.

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter ! Ou encore vous abonner à la newsletter (NOUVEAU) !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*