L'Indigné du Canapé

Le retour du fascisme, un mythe ? [Revue de presse]

J’ai déjà écrit sur la connivence entre l’extrême droite et l’extrême centre, et à quel point les capitalistes libéraux au pouvoir se nourrissaient du racisme et des idées du RN pour asseoir leur pouvoir et empêcher toute contestation et attaque sur leur extrémisme.

J’ai déjà écrit sur l’UE et la perte progressive de nos libertés individuelles…

J’ai déjà écrit sur le fait que notre époque ressemblait de plus en plus à celle des années 30 : une crise économique d’une ampleur mondiale, très peu de réformes financières d’ampleur (moins que dans les années 30), et aucune remise en cause de notre système économique et social. Sans oublier la promotion d’une haine de l’autre afin de masquer ces dérives économiques libérales…

Du coup, les inégalités se multiplient, le mode d’organisation de la production – qui s’ubérise – crée de plus en plus de travailleurs pauvres et d’exclus. Face à cette situation, plutôt que de mettre en place des réformes en profondeur permettant un meilleur soutien des plus fragiles grâce à la Sécurité Sociale (donc au maintien de la santé, de l’éducation, des aides) et à une révolution écologique (quoi ? Macron sait-il même ce que c’est que l’écologie ?), la solution de facilité consiste à accuser l’étranger (qui arrive, mais aussi l’étranger « de l’intérieur », comme jadis les Juifs français ou allemands), vu comme le symbole de tous les maux.

On en oublie ainsi les plus riches, ceux qui s’engraissent, qui génèrent les crises, qui obtiennent des aides de l’Etat (c’est-à-dire de nous) pour se remettre sur pied (« sinon, le système – qui n’avantage qu’eux – s’effondre »), qui n’ont aucun scrupule à licencier, ni aucun scrupule à exploiter à des tarifs inhumains à l’autre bout du monde, ni à exploiter à des tarifs inhumains dans nos propres pays ceux qui ont le moins de droit, ni à détruire la nature si rare…

On oublie toute cette chaîne de causalité et on s’arrête à une finalité : l’immigré (de 1ère, 2ème ou 3ème génération) est le fautif, le fascisme est la solution. Les racistes à courte vue qui en arrivent à croire cette conclusion diffusée massivement par l’extrême droite sont d’ailleurs souvent dans un gigantesque paradoxe : cet immigré fautif est à la fois celui qui « vole le travail » (rengaine qui existe depuis plus de 100 ans, c’est dire si elle est éculée) et celui qui ne fait rien et touche les aides. Ils vivent d’ailleurs dans une réalité parallèle (dénué de connaissances historiques) où tout était mieux avant, ce qui est évidemment faux, et ou l’on oublie que le passage de l’avant à l’aujourd’hui s’est fait en exploitant ces pays d’immigration (esclavage et colonisation) et ces immigrés qui ont participé à défendre et rebâtir la France (mais bref).

Et c’est parce que l’époque est au repli communautaire des sociétés occidentales (mais pas uniquement), malades d’un capitalisme et de capitalistes qui ont abusé de tout et de tout le monde, que l’extrême droite est florissante, partout dans le monde, et que sa « possible » accession au pouvoir permet à tous les régimes encore dits démocratique de devenir de plus en plus autoritaires face aux diverses et justifiées colères… https://www.bastamag.net/Etats-Unis-Bresil-Europe-Inde-Les-droites-extremes-misogynes-xenophobes-et-anti?fbclid=IwAR249FaccZYoH4yV5MOvaaKyU2F2-OF1S0QGOBSJWNklbdOQbsytqoQbvgc

En voici une effroyable revue de presse de l’année 2019, malheureusement non exhaustive, afin que chacun prenne conscience que ce n’est pas un jeu, et fasse un peu fonctionner son cerveau pour que les partis de gauche, de centre ou de droite soient vus pour ce qu’ils sont, mais aussi et surtout pour que jamais l’extrêmisme de droite – nationaliste, fasciste et raciste – ne puisse être un jour une possibilité :

En Amérique :

Les Etats-Uniens ont élu un véritable raciste :
https://www.humanite.fr/etats-unis-les-tweets-de-trump-dignes-du-ku-klux-kan-674910
Le système concentrationnaire aux Etats-Unis est d’une violence rare, au point d’abattre ceux qui s’y opposent :
https://rebellyon.info/Un-anarchiste-americain-abattu-par-la-20929

Au Brésil, le colonialisme n’a jamais vraiment été éradiqué et c’est lui qui explique l’arrivée au pouvoir d’un Président aussi ouvertement raciste et anti-indigéniste (la distinction est importante dans un pays comme le Brésil, où les indigènes qui luttent contre l’accaparement de leurs terres par les capitalistes se font tuer), sexiste, homophobe, anti-écologiste (un Trump du Sud quoi !) : https://www.liberation.fr/debats/2019/07/02/le-retour-du-bresil-colonial_1737589
Et bien sûr, parce que dans beaucoup de pays – et les Etats-Unis et le Brésil ne font pas exception – l’extrême droite est capitaliste et libérale, Bolsonaro n’est pas contre le travail des enfants (pauvres, pourrait-on préciser) :
https://www.nouvelobs.com/monde/20190707.OBS15557/au-bresil-le-president-bolsonaro-defend-le-travail-des-enfants.html
Enfin, la puissance judiciaire y aurait carrément conspiré pour empêcher le retour au pouvoir de Lula, emprisonné durant les dernières élections présidentielles, et finalement libéré par la Cour Suprême :
https://www.20minutes.fr/monde/2536843-20190610-bresil-enqueteurs-anticorruption-conspire-empecher-retour-pouvoir-lula
https://www.liberation.fr/planete/2019/11/09/libre-lula-veut-liberer-le-bresil-de-cette-folie_1762570

En Europe :

L’Italie s’illustre. Son Gouvernement (qui était encore d’extrême droite jusqu’à l’été 2019) a mis en place des lois inhumaines concernant l’asile des immigrés, ce qui ne fait pas sourciller l’UE qui mène une politique anti-humaniste similaire, en dépit des apparences. Ce n’est pas tout. Les homosexuels aussi sont une cible pour Salvini et les siens, et tous ceux qui ne correspondent pas à leur idée de l’identité italienne :
https://www.arte.tv/fr/videos/091230-000-A/italie-l-extreme-droite-de-plus-en-plus-violente
Du coup, des groupuscules d’extrême droite se sentent pousser des ailes, et un arsenal militaire a été retrouvé chez des militants (deux Italiens et un Suisse), déjà partis combattre aux côtés des Russes à la frontière ukrainienne : https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/antiterrorisme/italie-un-arsenal-de-guerre-saisi-chez-des-militants-d-extreme-droite_3538179.html

La Hongrie est dirigée par l’extrême droite, et comme cela peut être le cas dans un pays ne respectant plus l’Etat de droit (tous les citoyens ne sont pas traités équitablement, et les dirigeants ne se soumettent plus au droit commun), une milice d’extrême droite anti-Roms a vu le jour… :
http://www.slate.fr/story/179286/hongrie-extreme-droite-anti-roms-notre-patrie-milice-legion-nationale
Le Gouvernement, par ailleurs, a adopté une loi interdisant les ONG à venir en aide aux migrants. Un rêve pour tous les partis d’extrême droite d’Europe et du monde mais un cauchemar pour les humanistes qui voient un peu plus loin que la couleur de peau… : https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/06/20/la-hongrie-adopte-une-loi-interdisant-aux-ong-de-venir-en-aide-aux-migrants_5318395_3214.html 

L’Allemagne est le fer de lance d’un néonazisme en plein essor, qui a vraisemblablement tué Walter Lubcke, un homme politique allemand, parce qu’il voulait construire un centre pour migrant (on en est là) :
http://www.slate.fr/story/179586/allemagne-essor-terrorisme-neonazi-extreme-droite-assassinat-walter-lubcke
A tel point qu’une véritable série d’assassinats orchestrés par des néonazis allemands contre des personnalités de gauche ou soutenant les réfugiés (en utilisant des données de la police) a été évitée :
https://www.ladepeche.fr/2019/06/30/allemagne-un-groupe-dextreme-droite-soupconne-davoir-utilise-les-donnees-de-la-police-pour-preparer-des-attaques,8287215.php
A tel point que des conférences d’extrême droite érigeant le nazisme en modèle et les nazis en héros voient le jour, sans susciter d’émotion nationale ou internationale :
http://www.francesoir.fr/politique-monde/allemagne-des-conferences-dextreme-droite-erigent-les-nazis-en-heros
A tel point que des Allemands se sentent légitimes d’entamer des chants nazis en avion, sans pression : https://fr.metrotime.be/2019/05/31/actualite/touristes-allemands-entament-chants-nazis-dans-vol-lowcost

En Belgique, suite aux élections ayant permis au Vlaams Belang de s’imposer sur la scène politique, les actes racistes se multiplient en Belgique : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_racisme-post-elections-les-temoignages-se-multiplient
Que ce soit sur l’immigration, sur l’Islam ou sur l’homosexualité, ce parti d’extrême droite n’a pas dérogé à l’idéologie des partis fasciste : intolérance maximale, gloire au passé et mythe d’une société « blanche » unifiée et sans violence :
https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_homosexualite-islam-les-premiers-faux-pas-du-vlaams-belang
Le Vlaams Belang a redoublé d’imagination, entre des pubs promouvant leurs leaders placardant des enseignes vues comme « étrangères » avec un « Stop à l’immigration », une application soi-disant en temps réel pour répandre l’idée qu’il y aurait trop d’immigration, l’extrême droite rivalise d’idées sombrement nulles mais carrément racistes :
https://www.flair.be/fr/lifestyle/faut-quon-parle-le-vlaams-belang-lance-une-application-anti-immigration/

Et même en Suisse, au pays de la soi-disant neutralité (politique hein, pas financière), l’extrémisme de droite est actif :
https://www.rts.ch/info/suisse/10313258-les-extremistes-de-droite-ne-se-cachent-plus-en-suisse.html

En Suède, des néonazis ont perturbé une exposition de portraits de survivants de la Shoah… en 2019 et cela face à la police, qui a évacué la zone sans interpeller personne, démontrant s’il le fallait encore une connivence entre forces de l’ordre et extrême droite. De manière générale, le mouvement néonazi prend de l’ampleur en Suède :
https://www.liberation.fr/planete/2018/08/25/suede-300-neonazis-manifestent-sous-les-huees-a-stockholm_1674491

Au Danemark, l’extrême droite sévit aussi. Elle déjà partiellement au pouvoir, puisque la droite libérale-conservatrice, gouverne depuis 2001 avec le soutien du Parti du peuple danois, une formation nationaliste et anti-immigration. Mais il y a encore plus extrémiste : Rasmus Paludan, dont le parti prône l’expulsion des Musulmans, l’interdiction de l’Islam, et se couvre de ridicule avec ses happenings racistes et ses sorties sexistes. Bizarrement, cette médiocrité crasse plaît à certains :
https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/05/31/rasmus-paludan-le-visage-danois-de-l-extreme-xenophobie_5469724_4500055.html

L’Espagne a décidément bien du mal à se défaire du spectre de Franco, le dictateur mort en 1975. Alors que son cadavre devait être exhumé de la «Valle de los caidos», symbole de la dictature et lieu de pèlerinage pour les nostalgiques, la Cour Suprême espagnole a bloqué le projet. Une décision qui montre à quel point le milieu judiciaire (et la droite en général) continuent à considérer avec un certain respect l’idéologie anti-démocratique du dictateur.
https://www.liberation.fr/debats/2019/07/03/le-spectre-de-franco-hante-encore-l-espagne_1737793
Et que dire de l’indécente proposition – extrémiste – de la droite espagnole de ne pas expulser les femmes en situation irrégulière… à condition de faire adopter leurs enfants ! Sexiste, raciste, classiste !
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/espagne-la-droite-offre-de-ne-pas-expulser-les-migrantes-si-elles-font-adopter-leur-bebe_2067117.html?

La France n’est pas en reste. Elle a un parti d’extrême droite au top (dans les sondages, dans les médias, dans les résultats aux élections), un gouvernement d’extrême centre qui est d’une violence rare sans jamais rien justifier (Justice pour Zineb Redouane ! Où est Steve M. le commissaire raciste ?). Gouvernement qui a demandé au 115 de faire de la délation à propos des migrants, qui a créé des centres de rétention pour orchestrer au mieux les renvois organisés… :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/migrants-cimade-decrit-situation-effroyable-au-centre-retention-toulouse-cornebarrieu-1680280.html
Le racisme y est quasiment institutionnalisé également, quand on voit à quel point tout le pouvoir politique s’ébranle dès qu’il est question du voile, et l’on constate que la justice est toujours, comme il y a 3 ou 4 siècles en fait, à deux vitesses, selon qu’on soit puissant ou misérable. Que l’on constate encore comment un Zemmour peut tenir des paroles guerrières et révisionnistes en live sur une chaîne TV sans que cela n’émeuve plus personne.
Triste et dangereux, surtout quand on apprend que les policiers et militaires du pays votent beaucoup beaucoup à l’extrême droite… Imaginez un peu si le RN accédait au pouvoir demain.
D’un autre côté, on n’oublie pas les fanatiques religieux, eux aussi d’extrême droite, et qui sont prêts à tuer pour leur religion, comme ce fut le cas lors de plusieurs attentats terroristes en France, mais aussi au Royaume-Uni, ou en Belgique…

La Russie, elle, brille par son homophobie. Par ailleurs, bizarrement, que ce soit les Etats-Unis, l’Italie, ou La France avec Le Pen, il est toujours question de financements russes… On connaît l’une des marques de fabrique de l’extrême droite occidentale..

On pourrait enfin citer la Turquie, qui a remis au goût du jour les procès pour insulte à la nation (on ne fait pas plus nationaliste) : https://www.letemps.ch/monde/turquie-retour-proces-insulte-nation
Ou encore la Grèce, où l’Etat autoritaire a attaqué à de nombreuses reprises le quartier anarchiste d’Exarcheia, l’un de ceux qui accueille et intègre le plus et le mieux les immigrés et lutte avec bravoure contre les difficiles conditions de vie dans le pays : http://www.rfi.fr/europe/20191205-grece-quartier-exarcheia-athenes-viseur-autorites

En Asie :

La Birmanie tue l’une des minorités (les Rohingyas) depuis des années et des années maintenant, sous couvert d’une religion de paix : https://www.lepoint.fr/monde/pourquoi-la-birmanie-tue-ses-musulmans-29-03-2013-1647348_24.php

La Chine, sous le prétexte fallacieux de combattre le terrorisme islamiste, s’est mise à pratiquer l’acculturation, la détention arbitraire et la torture, au détriment de femmes et d’hommes ouïghours, une minorité musulmane du pays. Le tout a été attesté par de nombreux documents confidentiels (les China Cables), évidemment contestés par les autorités chinoises. Pourtant, on parle là d’une forme de nettoyage ethnique qui bizarrement, n’émeut pas tant que cela… https://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/Chine-preuves-dun-nettoyage-ethnique-visant-Ouigours-2019-11-17-1201060963

L’Inde a – quasiment – légitimé les violences contre les Musulmans et toutes les minorités depuis l’avènement du nationalisme politique du Gouvernement Modi, dans un pays hindou à 80%. Une dangereuse politique de laisser-faire :
https://www.rts.ch/info/monde/10487850–en-inde-les-violences-anti-musulmans-sont-presque-devenues-legitimes-.html

En Afrique et au Moyen-Orient :

En Tunisie, comme dans d’autres pays du Maghreb et du Moyen-Orient, le racisme envers les Africains sub-sahariens est toujours très vivace : https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/tunisie/rassurez-vous-on-va-quitter-la-tunisie-la-peur-des-subsahariens-victimes-dagressions-racistes-a-tunis_3129423.html

La Libye est le théâtre d’un esclavage moderne sordide lié aux conditions d’existence invivable de l’Afrique sub-saharienne, aux politiques migratoires obtuses de l’UE, et à un Etat très défaillant. Bilan, un esclavage – sexuel, entre autre – effarant :
https://www.facebook.com/watch/?v=329905757894196

L’Etat d’Israël (où l’extrême droite est déjà en place) ne tue et n’expulse pas uniquement les ressortissants palestiniens pour agrandir ses occupations illégales. Elle abrite également des « citoyens de seconde zone », des Israéliens-Ethiopiens. Récemment, l’un d’entre eux a été tué par la police, une affaire classée sans suite. Tiens donc, ça nous rappelle les Etats-Unis ou la France cette histoire : https://www.liberation.fr/planete/2019/07/14/israelo-ethiopiens-on-est-des-citoyens-de-troisieme-zone_1739967

En Océanie :

En Nouvelle-Zélande, l’extrême droite a tué (comme en Suède, en Norvège, en Allemagne, aux Etats-Unis, etc. ces dernières années) : la tuerie de ChristChurch (inspirée, on le rappelle, du « penseur » français Renaud Camus et du FN) n’est pas simplement l’oeuvre d’un déséquilibré, mais bien d’un idéologue suprémaciste blanc : https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2019/12/29/la-menace-en-2020-du-terrorisme-dextreme-droite/

Fin de cette triste liste, non exhaustive…

Faut-il le rappeler : les guerres des Balkans, symboles de fractures identitaires déclenchées par la pauvreté économique, ont joué un rôle non négligeable dans la re-création de la radicalité religieuse et politique, côté islamistes certes, mais aussi côté catholiques.
Elles furent les premières idées de guerre « par le nombre » (inspiration du Grand Remplacement ?) qui menèrent à des génocides. Attention, dès que le pouvoir politique ou populaire prône la haine de l’autre, il faut s’en détourner :
http://www.slate.fr/story/178413/guerres-balkans-generation-terroristes-chretiens-extreme-droite

Mais il faut conclure sur une note positive : on peut résister à l’ascension du national-libéralisme. Mais pour cela, il faut voir le phénomène bien en face, pour comprendre ce qu’il faut faire et ne pas faire pour l’écarter durablement de tout pouvoir.
Répétons-le : l’ascension du national-libéralisme peut être combattue. On peut y résister :
https://www.lemondemoderne.media/la-resistible-ascension-du-national-liberalisme/

Peace à tous.tes les indigné.e.s humanistes !

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter ! Ou encore vous abonner à la newsletter !

Restons en contact

L'Indigné est aussi présent sur Facebook, Twitter, Instagram... Créons du lien.