Pourquoi Tony Stark est plus fréquentable que Bruce Wayne

Batman et Iron Man

Bon, en vrai, je préfère cent fois Batman – un héros de ma jeunesse – à Iron Man, que je ne connaissais même pas il y a 5 ans. Mais au niveau idéologique, j’ai trouvé que Tony (Stark) était un mec beaucoup plus fréquentable que Bruce (Wayne) (je précise, sont comparés Iron Man 1 et Batman 3). Explications !

À ma droite, Iron Man. D’accord le mec est milliardaire, et doit en plus sa fortune à des usines d’armement. D’accord le mec est un tombeur et c’est lourd. Oui, le film Iron Man débute et nous ressert le cliché des Arabes méchants qui tuent des femmes et des enfants (décidément le 11-09 a du mal à passer !).

Mais plus le film avance, et plus les retournements de situation s’accumulent, et au final, Tony Stark en vient à critiquer la politique de son industrie (et donc la politique militariste des USA !!), il fait couler son entreprise cotée en Bourse (et Bim ! dans les dents du capitalisme !) et le plus fort, c’est que le vrai méchant du film, ce ne sont même pas les Arabes, mais son propre bras droit, véritable « motherfucker » au pays des « motherfucker » !

Alors oui, Iron Man I m’a plu, au-delà de ses faiblesses purement scénaristiques.

A ma gauche, Batman, dans Dark Knight Rises. Batman, sur grand écran, a tout pour lui : un réalisateur aimé de tous (Christopher Nolan), idem pour l’acteur Christian Bale, deux premiers volets réussis surtout le deuxième qui a fait rêver tout le monde, et une « dark ambiance » vraiment sympa.

Mais si on se penche sur le personnage de Batman, quelles valeurs se dégagent de cet autre milliardaire qui affiche ostensiblement ses gadgets derniers cris comme autant de montres Rolex ?

Euh ? Dans le film, il défend chèrement sa ville face au grand méchant Bane, dont le projet sataniste est de rendre le pouvoir de  décision au peuple, libérer les prisonniers, et partager les richesses d’un monde où la Bourse aurait coulé ! Franchement, on a vu pire comme projet. Face à lui, Batman est un héros fatigué, riche – évidemment – et qui trouve même dans la police une aide salvatrice (quand on sait à quel point elle a pu lui mettre des bâtons dans les roues durant toute sa carrière)… Un vrai conservateur quoi !

Moi, je m’étais habitué à un Batman plus rebelle, et j’ai été déçu de lui malgré une ambiance autrement plus enivrante que celle dans laquelle évolue le joyeux inventeur qu’est Iron Man.

Oh je sens que vous n’êtes pas d’accord… Des commentaires ?

Photo : ©ThanosEditions

2 commentaires

  1. La scène la plus marquante dans Batman, c’est lorsque que l’on voit les gentils policier (défendant veuve et orphelins) vaincre (sans armes), les méchants délinquants de Bane, par la force de leur volonté juste et inébranlable…

    Lourde de sens, cette séquence.

    Paraitrait-il que le film a reçu bcp de crédit républicains d’ailleurs.

    • L'Indigné du Canapé

      The Guardian, quotidien britannique, sur The Dark Knight Rises : « The Dark Knight Rises contient une vision audacieusement capitaliste, radicalement conservatrice et justicière, qui avance de façon sérieuse, frémissante, [expliquant] qu’il faut suivre le choix des riches dès lors qu’ils affirment vouloir faire le bien. Mitt Romney serait ravi. » ^^’
      Et j’avais moi aussi entendu que des financements républicains avaient sponsorisé le film… Le charme d’Hollywood !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*