Pour une vraie mobilisation en 2018…

… Soutenons nos grévistes !

Qu’ils soient médecins, infirmiers, aides-soignants d’EHPAD ou d’hôpital, enseignants, éducateurs, agents d’entretien, gardiens de prison, gardiens de la paix, cheminots, secrétaires, etc., les fonctionnaires (et les travailleurs en général) sont en souffrance.

Ces derniers jours, on ne compte plus le nombre de cas d’accidents de la route, de suicides, de burn-out, chez ces femmes et ces hommes qui se retrouvent bien souvent en sous-effectifs, obligés de faire avec les moyens du bord et de limiter la casse face à une demande toujours plus forte et des moyens toujours plus limités.

Cela occasionne des situations rocambolesques, voire de mauvais traitements, qui ne sont pas voulus évidemment, mais inévitables à force de toujours plus tirer sur la corde.

Cela, c’est le résultat des politiques d’austérité imposées aux nations, notamment par l’intermédiaire de l’UE et que notre Président libéral Macron épouse parfaitement. Et c’est comme cela que dans quelques semaines, ou mois, on nous dira que les services publics sont inefficaces, et qu’ils doivent être remplacés par la sacro-sainte loi du marché et son efficience magique.

Le manque de moyens financiers et humains génère d’insoutenables souffrances psychiques et physiques dans toutes les strates de la structure publique ? On veut les aligner sur le fonctionnement parfois abject des entreprises privées ?

Ne nous laissons plus endormir par ces discours idéologiques et dangereux pour nos vies.
Ne nous laissons plus faire : les personnels des #EHPAD lancent ce mardi 30 janvier une mobilisation nationale. 

Soutenons ce mouvement qui lutte contre et allons plus loin : renforçons-le, avec les enseignants, les éducateurs, agents d’entretien, gardiens de prison, gardiens de la paix, cheminots, employés du public comme du privé, les ouvriers, les infirmiers, les exclus, les mal-logés, les maltraités, les stigmatisés, les sans-papier, les étudiants, les retraités, tout le monde, vraiment tout le monde est convié.

Nous avons besoin de personnel, dans les écoles, dans les hôpitaux, dans les prisons, dans les palais de justice…

Pour le cinquantenaire de l’an 1968… allons encore plus loin que nos aînés. Il est temps !

 

L’Indigné du Canapé

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.