« Pour Tout Transformer » : l’appel anarchiste qui parle à TOUT le monde !

refuser-obeir-tuer-pouvoir

Si vous étiez capable de TOUT transformer demain, laisseriez-vous ce monde exactement comme il est ? Chercheriez-vous à satisfaire vos propres besoins ou chercheriez-vous à améliorer le sort de la grande majorité ?

Si vous avez opté pour la deuxième solution, vous êtes peut-être anarchiste !

Lire aussi : Anarchie et décroissance : réflexion globale pour sortir du capitalisme (1)

Ah, les anarchistes… On croirait en parlant d’eux parler d’une espèce à part, d’une espèce rare, en voie de disparition même. Et pourtant.

Les anarchistes sont assez peu nombreux, c’est vrai, mais beaucoup de gens sont des anarchistes qui s’ignorent. Pourquoi s’ignorent-ils, me direz-vous ? Tout simplement parce que l’anarchie, dès ses balbutiements il y a plus de 120 ans, a eu mauvaise presse. Elle s’opposait au pouvoir, et surtout à l’autorité : il fallait donc la combattre, la décrédibiliser, l’enterrer vivante.

Alors, on l’a calomniée, on l’a trompée, on l’a transformée. L’absence de hiérarchie (l’égalité quoi !) est devenue synonyme de « chaos » dans l’esprit de la majorité. Et pourtant, si l’on se concentre sur les volontés et idées anarchistes (ce que peu de gens font), on se rend compte assez vite qu’en effet, ce n’est pas si bête de chercher à concilier un maximum de liberté pour chacun tout en essayant de garantir le maximum d’égalités entre tous.

Cette vidéo canadienne tente justement de remettre les points sur les « i » concernant l’anarchie et ce qu’elle défend. Une bouffée d’air frais dans ce monde où plus personne ne s’oppose radicalement au capitalisme, car plus personne n’imagine le monde sans le capitalisme. Et comme c’est triste.

En cinq minutes, on comprend bien ce qu’est le pouvoir et ce qu’est l’autorité. Les différences que cela comporte. Les anarchistes sont bien conscients que le pouvoir est inhérent à chaque homme, et donc impossible à supprimer. Car en réalité, ils en ont après le Pouvoir avec un grand « P », l’Autorité.

Depuis des siècles, des Puissants ont mis en place une rhétorique fourbe qui nous fait croire que refuser d’obéir, c’est créer le désordre et entrainer ceux qui obéissent dans la destruction. Ces Puissants nous ont rendu responsables de leurs violences, de leurs injustices et de leurs sévices pour justifier leur amour de l’Autorité et leur haine pour les libertés et justices fondamentales.

On nous a fait croire qu’un monde sans autorité était utopiste, impossible, dangereux. Mais rien n’est plus dangereux qu’un monde autoritaire.

Sans autorité, on réapprend à faire confiance. On expérimente une vraie vie sociale. On ne se cache pas. On aime. Le darwinisme social qui prouverait que l’homme évolue mieux plus il est en compétition ne fonctionne pas. L’entraide est aussi importante voire plus importante que la concurrence pour évoluer, surtout pour évoluer positivement et pas dans une logique guerrière et individualiste.

Lire aussi : Comment encourager la solidarité et l’engagement dans notre société ?

L’amour est peut-être le pouvoir individuel le plus fort pour rompre les chaînes de l’autorité. Mais l’amour de chacun est noyé au milieu de dizaines de relations d’autorité soutenues par une vaste illusion : la société de consommation.

Plus grandes sont les injustices, plus forts sont les moyens de contrôle. Normal, toute cette logique sociale est illégitime ! Le pire, c’est que de plus en plus de gens, aveuglés par une peur fantasmée (seuls les Puissants devraient avoir peur), acceptent d’abandonner leur liberté contre toujours plus de sécurité. Ils deviennent les architectes de leurs propres prisons. Mais l’espoir demeure. Il nous faudra tout changer et réapprendre à tendre la main, à faire confiance.

Qui a gagné la confiance n’a que faire de l’autorité ?

anselme_bellegarrigue-autorite-obeissance
Introduction du site Pour Tout Transformer

Si par magie tu avais la possibilité de changer quelque chose, n’importe quoi, que changerais-tu? Prendrais-tu congé jusqu’à la fin de tes jours ? Renverserais-tu les changements climatiques ? Exigerais-tu des banquiers et politiciens qu’ils se comportent de façon éthique? D’une manière ou d’une autre, tu conviendras qu’il serait irréaliste de ne rien changer et d’espérer en retour des résultats différents.

Toutes nos épreuves intimes, financières et émotionnelles reflètent les bouleversements et les catastrophes qui se déploient à l’échelle planétaire. Nous pourrions passer le reste de nos vies à tenter d’éteindre ces feux un à un, ils ont tous pour source le même foyer principal. Aucune solution isolée n’y fera; il nous faut tout repenser selon une autre logique…

Il nous faut tout repenser. Tout changer. Tout transformer. Et cette vidéo en est la démonstration la plus implacable…

 

source : crimethinc.com

source photo de Une : le-partage.com

2 commentaires

  1. Oui…je me sais profondément anarchiste…mais que puis-je en faire, sinon cultiver cet état en lisant Kropotckine, Jankélévitch, Onfray ou autres philosophes qui me font du bien…si j’essaie des échanges avec mes congénères, je suis de suite cataloguée par mes idées de conspirationniste et pas du tout dans le « politiquement correct »…automatiquement mise à l’index et plutôt que de me reconnaitre « avoir du caractère », on me range dans la catégorie « avoir mauvais caractère » !…c’est fatiguant, usant…mais je m’accroche et sais que un seul convaincu est une bonne graine semée…

  2. le meilleur des mondes !!!

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.