Pas comme des loups : le docu qui permet de voir la vie autrement !

roman-sifredi-assis-pas-comme-des-loups-docu

Comment vit-on en France lorsqu’on est mineur et abandonné, livré à soi-même, à la rue, sans logement, sans ressource, sans rien pour manger non plus ?

Synopsis :

Ils s’appellent Roman et Sifredi, ils sont frères jumeaux et vivent en marge de la société. Ils disent qu’ils ne seront jamais « quelqu’un » mais seront toujours « libres ». Ils ont à peine 20 ans.

« Pas comme des loups » est un film qui nous raconte l’histoire de deux jeunes frères jumeaux abandonnés par leur famille et qui tour à tour expérimentent la survie et la vie, une vie qu’ils prennent à pleines mains sans gant, sans filet. A travers la caméra de Vincent Pouplard (qui les a suivi discontinuellement pendant 5 ans), on vit au rythme des deux frères et de leurs amis, de squat en squat, d’appartement en cabane dans les bois.

Mais si leur quotidien possède une charge tragique indéniable, ce que l’on retient chez ces forces de la nature, c’est leur capacité créative, leur talent pour occuper le quotidien et apprendre, toujours, sans relâche ; tâches ménagères, constructions et réparations, sport (boxe, lutte, grimpette dans les arbres) et surtout art, notamment poétique.

roman-sifredi-eau-pas-comme-des-loups-docu

Tout le documentaire est émaillé de moments magiques où ces ados transcendent leur réalité à travers une musique, semblable au rap et au slam, mais qui n’en est pas, selon eux. Cet art des rythmes et des mots, il est brut et nous explose au visage comme une myriade de couleurs chamarrées. Décidément, il semblerait que ceux qui ont « peu appris » des codes de bienséance et des leçons lisses de l’école ont bien plus à nous apprendre que l’inverse…

Bohème, tendre, dur, précieux, « Pas comme des loups » est un hymne à la vie simple, à l’art et au travail émancipateurs qui nous rappelle les parcours d’Emerson et de Thoreau, ou encore les films « Into the Wild » ou « Capitain Fantastic », mais avec la plus-value indéniable de l’expérience vécue. Être en marge ne veut pas dire être différent, étranger, dangereux, sauvage, méchant. Le titre explique subtilement cela.

Lire aussi : Pourquoi chercher le bonheur ailleurs que dans la société néo-libérale occidentale ?

Pas comme des loups… ni comme des moutons

Pour l’anecdote, ce film aurait tout aussi bien pu s’appeler « Pas comme des loups ni comme des moutons », comme le révèle l’un des deux frères lors d’une avant-première du documentaire à laquelle j’ai eu la chance d’assister. En effet, nos deux ados que certains pourraient aisément qualifier de « sauvages » ont des idées politiques et surtout philosophiques à revendre, et il est tout à fait vrai de dire que ce ne sont pas des moutons, loin de là.

Le plus important en regardant ce film, c’est de ne pas garder ses œillères et la déformation que la société actuelle – réservée au travail et à la consommation – nous donne sur « la vie », ses apprentissages balisés, ses rythmes imposés, ses rêves relégués derrière. Il ne faut pas les plaindre non, il faut surtout les remercier de nous donner à voir autre chose, d’infiniment plus profond et créatif que nos vies dictées, accélérées, aseptisées, renfermées. Merci à Roman, merci à Sifredi, et merci à leurs amis.

Eux vivent réellement de leur force de travail et de leur force de réflexion, ils ne mettent pas ces forces au service d’une hiérarchie en échange d’un salaire et d’un job à la con. Ils vivent, tout simplement. Et vivre, c’est dur mais c’est beau. Comme ce film. Un vrai docu de rebelles à une époque où l’on considère comme des révolutionnaires ceux qui veulent nous renvoyer dans le passé.


Cette reprise des Béruriers noirs (Les rebelles) se fond à merveille dans le documentaire

Le documentaire « Pas comme des loups » sortira le 29 mars 2017. Courez le voir pour prendre une bouffée d’air frais comme une claque qui régénère !

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter ! Ou encore vous abonner à la newsletter (NOUVEAU) !

Sources : mapado.com, cinemadureel.org, allociné

Un commentaire

  1. J’aimerais beaucoup voir ce documentaire ! Il a l’air pas mal, vu le trailer !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*