Marx Reloaded : et si on prenait la pilule rouge pour sortir de la matrice ?

matrix-reloaded-marx-documentaire-politiqueMarx Reloaded est un film documentaire de Jason Barker qui étudie la crise de 2008 à travers des analyses du célèbre penseur Karl Marx. En toile de fond, on y découvre une parodie assez rigolote du film Matrix, des frères Wachowski.

Après avoir bousillé le monde dans tous les sens, nous autres Occidentaux commençons enfin à en arriver à une conclusion assez peu réjouissante : on est dans le pétrin ! Alors pour trouver une porte de sortie, on se tourne dans tous les sens, au risque de se faire un torticolis.

Mais de brillants penseurs ont eu une idée géniale : et si Marx avait dit des choses intelligentes dans ses bouquins ? C’est vrai ça, et si ?

Se penchant avec un peu plus d’attention (et de précaution) sur les ouvrages du barbu, le réalisateur Jason Barker et ses invités marxistes nous invitent à (re)découvrir que Karl avait assez justement prédit la chute du capitalisme, justement à cause d’un excès de libéralisme…

Quand même, le mec disait déjà il y a plus de cent ans (entre 1867 et 1894) :

« La découverte des contrées aurifères et argentifères d’Amérique, l’extermination et l’asservissement de la population indigène, son ensevelissement dans les mines, les débuts de la conquête et du sac des Indes orientales, la transformation de l’Afrique en garenne commerciale pour la chasse aux peaux noires, voilà de quoi est faite l’aurore de l’ère de la production capitaliste. » Le Capital, Karl Marx

« La condition essentielle d’existence et de suprématie pour la classe bourgeoise est l’accumulation de la richesse dans des mains privées, la formation et l’accroissement du capital ; la condition du capital est le salariat. Le salariat repose exclusivement sur la concurrence des ouvriers entre eux. » Le Capital, Karl Marx

« La loi qui maintient constamment l’équilibre entre la surpopulation relative, ou l’armée industrielle de réserve, et l’ampleur et l’énergie de l’accumulation […]  implique une accumulation de misère proportionnelle à l’accumulation du capital. L’accumulation de richesse à un pôle signifie donc en même temps à l’autre pôle une accumulation de misère, de torture à la tâche, d’esclavage, d’ignorance, de brutalité et de dégradation morale pour la classe dont le produit propre est, d’emblée, capital. » Le Capital, Karl Marx

Alors bon, on a bien vu le Communisme échouer en URSS ou ailleurs (attention, le Communisme n’est pas le marxisme) mais ça fait aussi des dizaines d’années qu’on prend des pilules bleues sans jamais guérir. Cela ne serait peut-être pas pire d’essayer les rouges… 

En tout cas, ce documentaire nous invite à voir les événements récents avec un œil un peu différent, et rien que pour cela, on ne peut que louer la démarche. Alors, un Marx et ça repart ?

Photo : © DR

2 commentaires

  1. Juste le dernier jeu de mot mérite bien un commentaire haha !
    Super article ! 🙂

  2. Merci. Quelques notes acidulées dans nos mots,
    et on voit la vie côté Coca-Cola
    (oups, je n’ai pas mis ce terme dans les mots censurés !!)

    Bref, nous sommes tous de tristes enfants de la pub…

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*