Mais genre tu crois à la « théorie du genre » ? (pfff !)

5571379690101Le concept du genre pourrait être un concept inintéressant. Trop vrai et indiscutable. Mais il est devenu un sujet de débat. Tout aussi inintéressant, car indiscutable. Pourtant, dans la désinformation ambiante, voici quelques éclaircissements (subjectifs, attention), sur la fumeuse « théorie du genre » !

Petit point (G) : le sexe est une réalité biologique. Le petit garçon et la petite fille naissent avec des sexes différents. Une autre réalité est que certaines personnes naissent avec un organe génital hybride. Une autre réalité est que certaines personnes découvrent qu’elles ont beau avoir un sexe de naissance, il n’est pas en accord avec la représentation, physique, mentale et sociale qu’elles ont d’elles-mêmes.

Différencier sexe et genre pour combattre les inégalités

Dans les années 70 sont nées les études de « genre », censé se différencier du terme de « sexe » par son champ plus large : l’étude des sexes sous l’aspect biologique, mais également historique, sociologique, psychologique etc.

Définition : « Les études de genre proposent une démarche de réflexion sur les identités sexuées et sexuelles, répertorient ce qui définit le masculin et le féminin dans différents lieux et à différentes époques, et s’interrogent sur la manière dont les normes se reproduisent jusqu’au point de paraître naturelles. »

On n’est pas homme ou femme aujourd’hui comme on l’était au Moyen-Âge. On n’est pas homme ou femme de la même manière en Afrique, en Asie, dans le monde arabe, en France ou en Suède. On n’est pas homme ou femme de la même manière selon qu’on est cadre ou ouvrier. Bobo ou aristo. Croyant ou non…

Les études sur le genre sont un outil que les scientifiques utilisent pour penser et analyser ces différences. Il est important que les milieux scolaires et universitaires s’adaptent de manière globale et invitent les adultes de demain à penser les stéréotypes de sexe car jusque dans les années 80 dans de nombreux pays, on apprenait encore à lire dans des manuels scolaires où les phrases étaient : « Maman est dans la cuisine et fait à manger » et « Papa travaille beaucoup et rentre tard le soir ».

dangers-theorie-du-genre.jpg

Dans la société également, tout un tas de mécanismes sont à l’œuvre. Par exemple récemment, une petite fille a écrit à l’entreprise Lego, excédée de voir que tous les personnages masculins partaient à l’aventure quand les personnages féminins faisaient toujours des tâches ménagères à la maison. Ces exemples idiots et à peine exagérés sont symptomatiques.

Les messages induits amènent tout un tas de comportement intolérants qui n’ont plus rien à faire dans notre société, des cours de récréation à l’Hémicycle de nos chers élus. Les hommes, les femmes, les hétéros, les homos, les bi, les transgenres etc., sont une réalité, et dans cette réalité, nous sommes tous libres et égaux. Alors, il faut changer de discours ! L’adapter. Mais cela ne plaît pas à tout le monde.

La théorie des genres : orchestrons la manipulation !

Croire à la supposée « théorie du genre », c’est affirmer qu’une sorte de lobby tenterait de nier – et d’effacer – la réalité biologique homme/femme afin de créer pour les futures générations des êtres complètement asexués.

On remarque que la plupart des pourfendeurs de l’étude des genres – et pro théorie du genre – sont des réactionnaires, comme les Soral, les Zemmour, les Belghoul et consorts.

Tout récemment, Eric Zemmour sur un plateau de télévision agitait un papier qu’il a fini par lire en le présentant comme une  source officielle… En vérité, une diatribe anti-genre dénichée sur le site… Égalité et Réconciliation, du susnommé Alain Soral : la fine équipe fait dans la désinformation de combat.

Bfbj4IQIAAAJwfz.jpg large


À regarder à partir de 9 minutes !
THEORIE DU GENRE : ZEMMOUR EN GRANDE FORME !!! par cbknikII

A l’UMP, Copé s’indigne contre le livre « Tous à poil », qu’il affirme être recommandé aux enseignants. Ceci constitue un mensonge. Sur Twitter, des dizaines de hoax (fausses rumeurs) circulent sur des profs mimant des actes sexuels débridés : oui car les défenseurs de la théorie du genre nous disent aussi que la future loi incitera les professeurs à apprendre à nos enfants la sexualité et la masturbation, et ce dès la maternelle ! Bref, la gauche libérale serait complètement hippie ! En réalité, cette rumeur est basée sur un texte intitulé Standards pour l’éducation sexuelle qui n’a aucune valeur en France et qui surtout n’a rien à voir avec le projet de loi.

On dira de cet article qu’il est endoctriné, que je suis moi-même un bobo réactionnaire manipulé par des lobbies puissants qui contrôlent notre société et qui nous formatent pour un « Nouvel Ordre Mondial » (blablabla). Mais cette manière habile de retourner les cerveaux n’est que le résultat d’une peur provenant de gens qui n’ont pas su se délester de tout ce qu’ils ont appris (culture, religion) pour penser véritablement par eux-mêmes ET pour le bien commun. Des personnes qui réclament le changement mais qui ont peur lorsqu’on touche aux fondements d’une vraie évolution des consciences.

Le changement n’est pas politique ou institutionnel. Il est avant tout personnel et demande une ouverture d’esprit et une tolérance sans bornes. L’introduction de l’étude des genres à l’école – comme la loi pour le Mariage pour Tous avant elle – va dans le bon sens pour l’Humain. Qu’on se le dise !

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*