Lire un manga : une activité geek et… politique ?

premium_procephy

Si tu es né dans les années 80, tu as certainement été bercé par Le Club Dorothée et ses nombreux dessins d’animation japonais dont le numéro un reste sans aucun doute Dragon Ball Z (si tu préfères Les Chevaliers du Zodiaque ou Sailor Moon, pas de problème, tu peux quand même continuer à lire !).

C’est donc tout naturellement que le manga fait partie de ta culture. Mais tu as grandi, et tu as fini par te dire que les mangas n’étaient finalement que des bandes dessinées, et que ces bandes dessinées étaient plutôt destinées aux enfants. Alors peu à peu, tu as lâché l’affaire.

Tu as peut-être eu tort. Car au Japon (et en Corée du Sud, deux principaux producteurs de bandes dessinées asiatiques), les mangas sont divers et variés et touchent quasiment 100% de la population, et certains s’attaquent à des sujets très sensibles comme la politique, l’environnement, l’Histoire… Voici quelques exemples qui pourraient vous permettre de revenir à vos premières amours (qui sait ?).

Prophecy est un manga dont l’histoire se situe au Japon de nos jours, dans une réalité très similaire à la nôtre. Et il aborde des thèmes sociétaux assez intéressants, comme la liberté sur Internet, le respect de la vie privée et la liberté individuelle. En voici le synospis :

Prophecy met en scène Paperboy, un internaute anonyme affublé d’un masque découpé dans du papier journal, qui annonce des « prophéties » qui doivent s’accomplir le lendemain. Il s’agit systématiquement de punir des personnes coupables de divers délits ou humiliations à l’encontre de personnes fragiles et pauvres. Les geeks et autres otaku en font rapidement leur héros, tandis que la brigade de cybercriminalité tente de l’identifier et de l’appréhender. Mais Paperboy n’est pas ce qu’il paraît de prime abord…

Dans le manga, les lois liberticides contre Internet se multiplient jusqu’à l’État qui crée une unité spéciale afin de « lutter contre la cybercriminalité ». En réaction à ces lois, le jeune hacker « prophétique » et justicier va se transformer en véritable attraction au sein de la population. Gourou pour les uns, serial-killer pour les autres, cet illuminé spécialiste des nouvelles technologies agit contre les autorités. Anti-héros, personnalité sombre, on découvre son histoire au fil des trois tomes de la série.

Si tu veux te replonger dans l’univers unique des mangas et que tu aimes et la politique, et les geekeries « new tech », Prophecy devrait te plaire !

Cette histoire t’a donné l’eau à la bouche ? Tu es décidé à en apprendre un peu plus sur les mangas politiques ou en rapport avec l’actualité ? Va jeter un œil sur le manga appelé Sanctuary.

Ce manga mêle politique et Yakuzas, la mafia japonaise. Plus précisément, on suit le destin de deux personnages, un jeune politicien dont les dents rayent le parquet, et un jeune Yakuza séducteur et provocateur. Sanctuary se déroule dans les années 90 dans ce Japon où le poids des traditions est parfois insoutenable… Qu’est-ce qui va relier nos deux anti-héros dans cette société où hiérarchisation et corruption sont cimentés ? Si tu veux en apprendre plus sur la politique au Japon, tu vas dévorer les 12 tomes de Sanctuary.

Tu devrais également apprécier Oishinbo, un manga carrément d’actualité puisqu’il dénonce les effets de l’accident nucléaire de Fukushima sur la ville et ses habitants. Les déclarations des personnages de ce manga – sur la gastronomie, à la base – ont eu un tel succès que le Premier ministre nippon a du s’expliquer !

Musiques, livres, films… Il n’y a pas que la culture américaine pour s’éclater. Les petites créations recèlent bien des secrets et des idées à garder. La culture contient un exceptionnel potentiel critique. Ce n’est pas pour rien que les pouvoirs tentent toujours de l’affaiblir alors, soutenons-la !

 

Vous pouvez aussi suivre les réflexions de L’Indigné du Canapé sur Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*