L’abstention, le problème de la démocratie ?

abstention

L’abstentionnisme n’est pas un souci en démocratie. C’est une conséquence des problèmes. Pas une cause. Conséquence d’une école et de médias qui n’informent pas, de formations politiques qui ne représentent plus la population, de modalités d’élections dites démocratiques mais qui ne nous écoutent que quelques jours tous les 5 ans… Les deux partis qui font perdurer ce système caduque sont les droites et gauches dites républicaines qui ont eu le pouvoir sous la Ve République, soit l’UMP et le PS. Voter pour l’un de ces deux partis, c’est voter pour la cause de cette abstention. C’est donc la renforcer. Non ?

Il ne faut jeter la pierre à personne. Ni aux abstentionnistes ni aux votants. Mais avec de simples yeux observateurs (et un esprit un minimum synthétique), on peut penser que ceux qui ont voté pour l’UMP et le PS depuis toutes ces années et surtout ces derniers temps (les casseroles s’empilent) sont autant responsables de l’ascension du FN que ceux qui restent dans leur canapé les jours de scrutin.

Pourquoi ? Car ils ont élu des menteurs qui ont fait de ce pays un navire au bord du naufrage, et que les passagers les plus apeurés se tournent toujours vers le capitaine qui crie le plus fort. Non pas qu’il a les meilleures idées ce capitaine, mais il sait que quand les hommes ont peur, leur dire qu’on peut les sauver – eux – en en sacrifiant quelques-uns leur convient. Un mal pour un bien. Une horreur nécessaire.

10157258_609372222488050_267840942_nJamais les capitaines ne reconnaissent leurs erreurs sur le bateau France. Les deux seuls qui ont tenu la barre depuis 1958, UMP et PS (et leurs ancêtres), ont enchaîné les bévues et les mensonges en sifflotant, le cœur léger. Et après 55 ans d’entourloupes, la masse leur crie avec force qu’ils font fausse route. 2002 fut un premier avertissement. 2014 est dans la continuité. Mais les décideurs au pouvoir s’étonnent. S’indignent même de cette alarme citoyenne.

Pas de leur faute. Les conditions climatiques extrêmes. C’est la crise. C’est dur pour tout le monde. Alors certes, ce ne sont pas eux qui rament toute la journée qu’il pleuve ou qu’il vente, certes, ils se reposent grassement toute la journée mais enfin bon, ils sont les seuls à savoir lire une boussole.

Mais sachez-le chers politiciens : non ! Malgré la désinformation des médias et les vides civiques de l’éducation, le peuple aussi sait lire les boussoles. Et il a voté FN pour de multiples raisons politiques, entre autres afin de sanctionner l’inefficacité du PS et l’UMP et le système qui les tient. C’est un choix contestable évidemment, car ni humaniste ni anticapitaliste. Et on doute fort que le FN agirait de manière plus démocratique s’il était au pouvoir. Mais c’est le choix de la colère et d’une volonté de changement. Un appel au secours.

Le vrai mauvais choix, c’est la conservation entêtée de ce système de vote, de ce système politique, depuis des années et des années, sans même reconnaissance officielle du vote blanc. Les deux partis républicains s’y accrochent – à cette Ve république – depuis des années comme à la dernière flamme de leur lustre d’antan. Et à trop vouloir s’y accrocher, ils vont finir par être désavoués par le seul système qui leur permettait encore d’exister.

Ne nous y trompons pas. Le FN n’est pas une bonne solution. C’est un parti xénophobe qui n’est même pas anti-système. Il serait dangereux de l’avoir au pouvoir. Mais, plus que les autres partis qui se disent modérés car républicains, le FN au pouvoir ferait au moins réagir le peuple.

Ni le FN, ni l’UMP, ni le PS…

Un peuple qui a accepté (parce que fait dans le respect de la République et des lois) que la démocratie soit bafouée par des politiciens professionnels. De vivre dans un pays qui tourne à l’envers, ou l’on expulse des parents sans leurs enfants, où l’on n’accepte plus les demandeurs d’asile, ou l’on met de la javel sur des aliments encore bons pour respecter des normes sanitaires, où l’on met en place une architecture anti-SDF, où on laisse crever dans les rues, où l’on offense et agresse pour ou contre des préférences religieuses, ou l’on condamne la mère qui vole pour nourrir ses enfants et pas la grande surface qui possède des aliments à profusion mais qui refuse d’aider son prochain, où l’on demande au peuple de payer une crise qui est générée volontairement par des prêts toxiques signés par l’État contre la volonté du peuple (l’article 123 du Traité de Lisbonne tue), où les multinationales délocalisent et paient des enfants des clopinettes dans des conditions déplorables, où l’on détruit la terre à la vitesse grand V, où les aliments sont remplis d’OGM, de pesticides, de chlore, d’hormones, où les puissants ne vont jamais en prison, ou les quartiers sont laissés à l’abandon, où les médias sont passifs, où les médicaments nous rendent malade… On accepte. Tant pis.

On vit déjà dans un régime dictatorial. La démocratie est malade et alitée depuis longtemps, abstention ou pas. Le PS et l’UMP ont déroulé le tapis bleu marine au FN. Espérons que les français réagiront avant que la catastrophe n’arrive à la tête du pouvoir… Car des têtes vont tomber, et il faudra se battre pour de vrai. En humanistes !

 

L’Indigné du Canapé

 

Le jeudi 29 mai 2014, une manif anti FN a eu lieu dans plusieurs grandes villes de France. A Paris, il a rassemblé un minimum de 4000 personnes, jeunes et motivées, déçues mais pas abattues par cette perspective de haine et d’intolérance qui gronde au-dessus du ciel France. 4000 personnes qui se sont essentiellement rassemblées grâce aux réseaux sociaux, sans récupération politique ou syndicale (ou presque). Motivant malgré tout !

 Retrouvez les photos de la manif sur le Facebook de L’Indigné du Canapé !

3 commentaires

  1. Le rassemblement pour l’ Initiative Citoyenne va continuer à appeler à l’ abstention aussi longtemps que le référendum d’initiative citoyenne n’aura pas été instauré en toutes matières et que l’on ne pourra pas CONTROLER les élus par des RIC..
    Le 09.mars il fera un communiqué pour cela…
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    L’association « Article 3 » a pour unique objet d’arracher ce RIC voir http://www.article3.fr et il faut au moins signer au moins sa pétition!

  2. Vous voulez des petit TIPS????

  3. Le système électif n’est pas la démocratie. Le système électif est une aristocratie au service d’une ploutocratie.

    Je ne craint pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira.
    (Alexis de Tocqueville)

    Ci dessous citation de Sieyès, un des instaurateurs du système électif lors de la révolution française.

    « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

    (Discours du 7 septembre 1789, intitulé préciséement : « Dire de l’abbé Sieyes, sur la question du veto royal : à la séance du 7 septembre 1789 » cf. pages 15, 19…)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.