L'Indigné du Canapé

Les Fake News sont un fléau : message d’un prof inquiet

Voici une contribution signée « KLM R » :

Dans le cadre d’un travail d’EMC (Education « Morale » et Civique) à distance (confinement oblige), j’ai proposé à mes élèves de 1ère une petite expérience. Voilà le mail que je leur ai envoyé :

Voici un message qu’on m’a partagé sur les réseaux sociaux (https://www.facebook.com/aurore.ducailloux.7/posts/533064644269090) . Il a même été relayé sur des vrais médias sur Internet :
https://www.nouvelhay.com/2020/04/le-prix-nobel-le-dr-tasuku-honjo-theorie-youtubesque-ou-complotiste
Qu’en pensez-vous ?

Sans surprise, j’ai obtenu des réponses, assez nombreuses, d’élèves confinés depuis plusieurs semaines, soumis à de nombreux messages contradictoires (à leur âge, ils s’informent en grande partie sur leurs réseaux sociaux, Snapchat, Twitter et Instagram en tête), outrés par la communication gouvernementale et la complaisance médiatique (à juste titre), et désireux de comprendre pourquoi le monde semblait « marcher sur la tête ».

Bien sûr, certains n’ont pas été dupe du message, sont allés le confronter à d’autres sources, et ont vu le piège que je leur tendais. Mais pas tous. J’ai donc eu droit, pêle-mêle, à de la joie (Merci M. de croire cela, je me sens moins seul.e), à de la colère (on nous ment, tout le monde ment, que faire M. ?), à de l’excès mélangeant cette fausse info à plein d’autres, sur les chauve-souris, BFM, les vaccins en Afrique, etc.

Cela m’a alerté sur le niveau de crédulité de nos ados, qui fait malheureusement écho à la crédulité de leurs parents, mes concitoyens, nous tous. Encore plus en ces temps de pandémie. Alors, je leur ai rédigé un message simple, factuel et sourcé, informatif, en tentant de ne pas bousculer leurs réflexions naissantes (et en reprenant les différents points qui leur ont posé problème).

Il me semble important de repartir de là pour s’informer. Calmement. Je voulais vous partager ce modeste travail :

Merci à ceux ayant joué le jeu. Je vais tenter de répondre à plusieurs hypothèses ou questions soulevées dans vos réponses, mais tout d’abord, restons sur la question posée : Que pensez-vous des propos du Prix Nobel Honjo sur le fait que le virus provienne d’un laboratoire chinois ?

VIRUS et création en labo
Concernant cette info là, vous auriez du… aller la vérifier, elle est tout simplement fausse ! Le Prix Nobel lui-même a remis en cause ceux s’étant amusés à mal traduire (volontairement) ses propos pour lui faire dire tout cela : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/04/28/non-un-prix-nobel-japonais-n-a-jamais-defendu-la-these-du-sars-cov-2-invente-en-laboratoire_6038019_4355770.html 
Utiliser la parole d’un Prix Nobel donne du poids à une Fake News (car un chercheur est censé faire autorité), mais cela reste une Fake News dans ce cas-là. (D’ailleurs, même un grand scientifique peut dire des bêtises, car au-delà de son métier, c’est aussi un être humain, qui a des opinions et peut lui-même dire ou croire des choses fausses)..
Attention : cela ne veut pas dire qu’on est sûr à 100% que le virus ne provient pas d’un laboratoire. Mais à l’heure actuelle, rien ne prouve qu’il ait été créé par l’homme : même le fait que certaines séquences du virus ressemblent à celles du sida ne prouve rien : https://www.facebook.com/franceculture/videos/214515143185891

Ceux qui y ont cru ont vécu ce qu’on appelle un « biais de confirmation » : quand on croit quelque chose, on a tendance à accepter toutes les informations qui vont dans le sens de ce qu’on croit sans les vérifier, et au contraire, à remettre en cause tout ce qui ne va pas dans notre sens. Qu’on croit à tout ou qu’on ne croit à rien, on a le même problème : on n’exerce pas son esprit critique. Exercer son esprit critique, c’est vérifier les sources et les hiérarchiser pour savoir quand faire confiance (un peu ou beaucoup), et quand douter (un peu ou beaucoup).  Petit tuto pour être toujours lucide (et ouvrir les yeux à son entourage si besoin) : https://www.youtube.com/watch?v=qFjmu9dZej0

VIRUS et chauve-souris 
Il n’est pas probable mais certain que le virus provienne d’un animal sauvage, chauve-souris ou pangolin, mais cela ne veut pas dire que c’est de la « faute » des animaux, bien au contraire. Certains animaux sauvages sont porteurs de maladies avec lesquelles l’humain ne devrait pas entrer en contact (puisque ce sont des animaux qui vivent loin de nous) : c’est à cause de la déforestation pour le développement d’activités industrielles ou agricoles que se multiplient les rapprochements entre animaux sauvages, animaux d’élevage, animaux domestiques et humains. Et c’est comme cela que la majorité des grandes pandémies de ces dernières années (grippe aviaire, H1N1, vache « folle », sida, ebola, etc.) ont émergé. Donc c’est notre activité économique qui déclenche ces pandémies-là. Une source vidéo là-dessus : https://www.lemonde.fr/planete/video/2020/04/19/pourquoi-nos-modes-de-vie-sont-a-l-origine-des-pandemies_6037078_3244.html

Coronavirus avant 2019 ? 
Non, le Covid-19 n’existait pas avant 2019 (d’où son nom, « 19 »). Mais il fait partie d’une famille de virus, les « virus à couronne », aussi appelés coronavirus (nom lié à leur forme, avec projections bulbeuses) : https://www.anses.fr/fr/content/les-coronavirus  
Donc il n’y a pas de complot là-dessus non plus, ni de doutes à avoir sous prétexte que certains films ou séries parlaient déjà de « coronavirus » il y a des années. 

Virus et économie 
La pandémie actuelle est en train de faire des ravages au niveau économique : des milliards de personnes confinés, c’est des milliards de personnes qui ne produisent plus, qui ne consomment plus. L’économie de marché est à l’arrêt, la récession (inverse de la croissance économique) risque d’être énorme sur long terme, il risque d’y avoir des millions de personnes au chômage, une hausse de la pauvreté, de la misère, de la famine, etc. Et tout ça impacte aussi les grandes fortunes (ceux qui possèdent les grandes entreprises n’ont pas intérêt à ce que « leurs » travailleurs arrêtent le travail) : https://news.un.org/fr/story/2020/04/1067732   

Aucun pays n’a intérêt à cela. Donc la théorie selon laquelle ce serait une pandémie « voulue » n’est pas logique ne serait-ce que de ce point de vue-là. Les travailleurs sont la richesse des possédants, et ils ont besoin qu’ils soient nombreux pour faire jouer la concurrence entre eux. Mais je vous l’accorde, ce n’est pas une preuve suffisante.  

Conclusion 
Evidemment que certains complots existent ou ont existé. Peut-être qu’un jour on apprendra de nouvelles choses incroyables sur ce qui s’est passé autour de ce virus. Mais pour le moment, avec le recul critique que vous devez vous entraîner à avoir, vérifiez ce qu’on vous dit. Ne vous laissez pas manipuler. Posez-vous la question : est-ce moi qui vais chercher des infos fiables sur des sites sérieux, ou est-ce que je me contente de lire des idées qui circulent sur les réseaux, sans réfléchir sur la qualité et le sérieux des sources ? 
Etre dans le doute est toujours plus inconfortable que de croire les théories complotistes, qui sont séduisantes car elles permettent d’expliquer « facilement » le monde. Mais il vaut toujours mieux rester dans le doute que d’être certain de quelque chose qui n’a pas été démontré. Tant qu’on doute, on se remet en question et on avance. Quand on ne se pose plus de question, on stagne et on prend le risque de régresser.

J’espère que cette petite mise en pratique du cours sur les Fake News vous a plu. 


J’espère que cette petite contribution aux débats qui agitent la Toile ces derniers temps vous aura plu à vous aussi. Les Fake News, parce qu’elles dénoncent et s’appuient sur l’émotion plus que sur la raison, parce qu’elles semblent inédites, rares, mystérieuses, interdites, se diffusent beaucoup plus vite et plus loin que les vraies informations. Elles sont donc virales, et dangereuses pour la cohésion de notre monde.

J’ajouterai une dernière chose :
faire ses propres recherches, c’est très bien, mais il faut savoir le faire correctement, en évitant les vidéos Youtube de pseudo-lanceurs d’alerte déjà convaincus par la grande conspiration, en évitant les pages Facebook de pseudo-lanceurs d’alerte déjà convaincus par la grande conspiration, en évitant les sites Internet financés par des proches de Trump (The Epoch Time, cité par la personne de la vidéo) ou d’autres conspirationnistes.
Bref, en remontant à la source des infos et pas en participant à la grande ronde des « on dit », parce que untel (déjà convaincu) a relayé la vidéo de untel (déjà convaincu), etc.

Car pendant ce temps, on oublie de se baser sur les faits historiques simples, même pas « secrets », de l’expansion du capitalisme, via l’esclavage et le colonialisme, via l’accaparement des terres, via une domination politique non plus royaliste mais bourgeoise, via la financiarisation du monde. Tout cela, on en parle à l’école, on en parle à l’université, il y a des livres dessus. On sait comment cela s’est construit, il y a des mouvements politiques qui proposent des alternatives.

Le souci des théories conspirationnistes, c’est qu’elles ne proposent rien pour changer l’ordre des choses, car elles sont défaitistes : « tout est ficelé, il n’y a rien à faire, ‘ils’ contrôlent tout ».
Indignation sans raison ne mène à rien. Sauf à enrichir ces pseudo-lanceurs d’alerte qui disent se battre contre un système et qui s’enrichissent grâce à lui !

Restons en contact

L'Indigné est aussi présent sur Facebook, Twitter, Instagram... Créons du lien.