Faire vos courses avec la pêche, ça vous dirait ?

monnaie-montreuil-monnaie-locale-alternatif

À Montreuil, une nouvelle monnaie alternative va faire son apparition. Son nom : la pêche. Son inventeur : Bastien Yverneau, responsable de l’association « Montreuil en transition ».

À quoi cela sert, de mettre en place une nouvelle monnaie ? C’est une bonne question, à laquelle il convient de répondre avec sérieux. Cela sert strictement à rendre à l’usage de la monnaie (et à l’image qu’on en a) sa fonction utilitaire, et non vitale. Dans nos sociétés occidentales où les finances sont mieux traitées que les vies humaines (oui, un peu de trémolos, ça fait du bien parfois !),  réintroduire une petite monnaie à l’échelle locale nous rappelle que l’argent ne vaut que comme outil d’échange contre quelques fruits, un croissant, une paire de chaussettes sans trou et un bouquin…

Repenser le territoire comme un lieu de vie et d’échanges

L’idée de Bastien Yverneau est très simple. Avec la pêche, il veut créer une dynamique alternative et de proximité. Plusieurs lieux de Montreuil (une trentaine) se sont prêtés au jeu, comme la fameuse boulangerie autogérée À la Conquête du Pain par exemple !

« La Pêche, c’est un moyen d’éviter que les transactions ne se perdent dans le circuit bancaire pour mieux favoriser le commerce local. La monnaie est lancée à Montreuil mais le but à terme c’est qu’elle se propage d’abord dans les villes limitrophes et ensuite dans toute l’Ile-de-France. On nous a contactés pour répliquer la pêche, alors qu’on ne l’a même pas encore lancée ici ! »

Malheureusement, le lobby des banques contrôle de manière monopolistique tout ce qui à trait à l’argent dans nos contrées « démocratiques ». Toutes les tentatives de créations de banques réellement alternatives en France ont été phagocytées par les administrations bancaires déjà en place qui se serrent les coudes, convaincues que l’émergence d’une banque sociale et solidaire, transparente et à bénéfices limités remporterait beaucoup de suffrages dans la population. Alors, en attendant que les mentalités évoluent, soyons déjà heureux de ces initiatives qui apportent leur petite pierre à un édifice qu’on espère un jour bien plus grand !

De la même manière que les festivals alternatifs réussissent durant quelques jours à effacer – du moins partiellement – la sacro-sainte valeur de l’euro en le remplaçant par des monnaies alternatives, l’initiative montreuilloise vise à recréer de la convivialité dans nos transactions, même les plus marchandes !

Rien que l’idée d’avoir quelques billets de Pêche dans la paume, c’est une perspective qui donne la banane, c’est pour ça qu’on devrait ramener notre fraise à Montreuil ! Et si d’autres communes alentours se mettaient aussi à la pêche – comme l’espère le créateur -, ce serait clairement la cerise sur le gâteau !

Photo : © DR

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*