Des cafés « pendiente » s’il-vous-plaît !

Le café pendiente

Notre monde capitaliste s’affaisse tout doucement (en mettant presque tout le monde dans le pétrin) et derrière lui, les prémisses d’une ère précaire donc collaborative se font sentir. Au milieu de ces nouvelles initiatives d’échange et de partage, le café pendiente. Cette initiative – comme d’autres – faisant grincer les dents des plus cyniques, la voici expliquée en deux scénarios.

Scénario 1 : Pessimisme

« Il s’installe à l’intérieur d’un café (oui car il pleut). Il commande un café car il a froid. Il voit une bande de trois jeunes cadres dynamiques (il les hait d’avance) arriver et commander 5 cafés. Ils précisent : « Vous en mettrez deux en attente ». Discrètement, il demande au serveur ce qu’est un « café en attente ». Ce dernier lui explique avec emphase que ce sont des cafés « prépayés » qui pourront être utiles à des gens dans le besoin, n’ayant pas les moyens de se payer un bon café chaud.

Notre homme est exaspéré par le ton chaleureux du serveur. Il reste des heures dans le café, la bande a eu le temps de repartir, le serveur aussi. Il va aux toilettes et au moment de partir, demande au nouveau serveur avec une voix faussement fatiguée : « Vous n’auriez pas un café en attente ? » Ce dernier revient quelques instants après et lui annonce : « Nous en avons, vous en voulez un, Monsieur ? »
Il acceptera le café, comme pour prouver que ce genre d’initiative part nécessairement à la dérive car les gens sont opportunistes par essence. »

Scénario 2 : Optimisme

« Il s’installe à la terrasse d’un café (oui car il fait beau). Il commande un café car il en a envie. Il voit une bande de trois jeunes cadres sympathiques arriver et commander 5 cafés. Ils précisent : « Vous en mettrez deux en attente ». Sans plus de cérémonie, il aborde les trois jeunes gens et leur demande ce qu’est un « café en attente ». Les trois garçons l’invitent à leur table et lui expliquent avec emphase que ce sont des cafés « prépayés » qui pourront être utiles à des gens dans le besoin, n’ayant pas les moyens de se payer un bon café chaud. Ils ajoutent que tous les cafés devraient offrir la possibilité de faire cela mais que malheureusement, ils sont encore très peu nombreux à le proposer.

Notre homme est très étonné par cette initiative, mais elle lui plaît. Il reste des heures à la terrasse du café, la bande à eu le temps de repartir, mais au moment où il va partir, il remarque un Monsieur dont la vie n’est certainement pas facile s’entretenir avec un serveur et se faire servir un café, sans qu’il y ait eu échange d’argent. Il attend son tour et aborde le serveur pour régler l’addition. Il lui dit : « Je vais vous régler deux cafés, ainsi, vous en mettrez un en attente. »
Et il sourit, en se disant qu’avec de la bonne volonté, toute initiative peut faire changer le monde. »

Vous vous en doutez, il fallait finir par le plus optimiste car c’est celui qui a le plus de charme. Et il ne revient qu’à nous de prouver qu’il est réalisable !

Photo : © DR

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*