C’est le printemps : vive le soleil, la nature et les alternatives aux pesticides !


Warning: mysqli_num_fields() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /home/indigned/public_html/wp-includes/wp-db.php on line 3083

pesticides-epandage_scalewidth_630

C’est le printemps, il fait globalement beau et les particules fines qui couvrent le ciel parisien d’un voile gris ne font pas perdre leurs sourires aux Parisiens, un peu moins pressés dans leurs déplacements pour la première fois depuis six mois !

Pourtant, les pollutions en tous genres sont un véritable fléau, et ce dès que les beaux jours reviennent. Et rappelons-le, ce n’est pas la chaleur qui provoque la pollution (elle a bon dos, la chaleur), mais bien notre mode de vie.

Un autre souci qui arrive avec le printemps et le retour des grosses activités agricoles : les pesticides. C’est pour cela qu’est organisée depuis 9 ans  la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides du 20 au 30 Mars.

« La Semaine pour les Alternatives aux Pesticides est une opération nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à promouvoir les alternatives aux pesticides. Sa neuvième édition a lieu du 20 au 30 mars 2014.
Ces dates sont les 10 premiers jours du printemps, donc la période de reprise des épandages de pesticides. Le public est donc invité à mieux s’informer sur les enjeux tant sanitaires qu’environnementaux des pesticides et sur les alternatives au travers de centaines de manifestations partout en France et dans 15 autres pays. » (Source : http://www.semaine-sans-pesticides.fr )

Saviez-vous que la France détient le record d’utilisation des pesticides en Europe ? Que ces produits chimiques vicieux peuvent pénétrer dans notre corps non seulement par voie digestive, mais aussi par voie respiratoire ou cutanée ? Que l’Inserm a prouvé les liens qui existent entre pesticides et certains cancers, mais aussi la maladie de Parkinson et certains retards de développement chez l’enfant ?

Alors oui, faire une semaine de sensibilisation « sans pesticides », c’est génial, mais il faudrait faire sans pesticides dangereux tout court. Le problème, c’est que maintenant, c’est parfois interdit de refuser de traiter ses plantes sans pesticides…

Récemment, un homme a été condamné – a minima, certes, mais quand même – pour avoir refusé de traiter aux pesticides ses terrains. C’était un agriculteur bio… Mais les pseudo normes négociées par des technocrates liés ni de près ni de loin au peuple – et certainement pas élu par lui – ont décidé sur ordre préfectoral, qu’il devait traiter avec pesticides ses vignes pour contrer une éventuelle maladie véhiculées par un insecte alors qu’aucun cas n’était détecté à des kilomètres à la ronde… Non ! Tout simplement, non.

Ne l’oublions pas. Notre problème, c’est l’obéissance civile. Toutes les lois ne sont pas faites pour notre bien, c’est pourquoi il est important de rester informé, et en alerte !

Jusqu’au 30 mars, tentons de nous informer au maximum sur ce que sont les pesticides, dans quels aliments ils sont présents, leurs effets sur nos organismes et surtout, comment les éviter au mieux !

Bonne semaine à toutes et à tous !

 

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/une-semaine-sans-pesticides-c-est-vraiment-possible_1500600.html

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*