5 arguments contre les anti-vax !

Voici une contribution signée « Julien B. »

j’ai remarqué que beaucoup de personnes partagent des infos non vérifiés. Je ne condamne pas ces personnes, nous tous sommes conscients de l’emprise des médias sur nous et de la propagande politique que nous subissons. Cependant, partager de fausses informations sur le coup de la colère n’est en aucun cas une bonne chose et ne nous permettra en rien de renverser la dominance politique actuelle : partager ces infos ne servent qu’à nous décrédibiliser.

Pour une meilleure compréhension des choses, bien que je n’ai en rien la science infuse, j’aimerais éclaircir quelques sujets. Cette publication traitera des vaccins (obligatoires).
Je vous prierai, et j’insiste sur ce point, de ne commenter que si vous avez lu l’intégralité de cet article : je suis ouvert à tout débat avec les personnes anti-vaccins (je serai même content de pouvoir débattre avec eux), mais je ne répondrai pas aux personnes me balançant seulement des liens de vidéos sans apporter d’argumentation autre que ladite vidéo.

Bon, après cette longue argumentation, passons au sujet :
Tout d’abord, un vaccin c’est quoi et ça marche comment ?
Le minimum syndicale à savoir : lorsque nous rencontrons un microbe et tombons malade, notre système immunitaire se défend en fabricant des anticorps, destinés à neutraliser et éliminer ce microbe. La vaccination fonctionne de la même manière, tout en évitant les dangers liés à la maladie. Lorsque nous recevons un vaccin, un microbe rendu inoffensif est introduit dans notre corps. Il ne nous rend pas malade, mais notre système immunitaire fabrique quand même des anticorps pour le neutraliser et l’éliminer. Si nous rencontrons un jour le vrai microbe, notre système immunitaire le reconnaîtra tout de suite et l’éliminera avant qu’il ne puisse nous rendre malade.
Source : http://vaccination-info-service.fr/…/La-vaccination-comment…

Pour mieux comprendre le système immunitaire, je vous conseille cette vidéo, qui ne dure que 13 min et vous permettra de mieux comprendre (facultatif pour la suite de la publication) :
https://www.youtube.com/watch?v=f-2ceVoXaC0

Ce n’est pas le mécanisme de vaccination qui est remis en cause par les antivax mais les conséquences des vaccins sur notre corps, alors attaquons :

Argument 1 : « Les vaccins provoquent la sclérose en plaque. »

Il paraîtrait que le vaccin de l’hépatite B (maladie qui je le rappelle fais 1000 décès par an, https://www.inserm.fr/infor…/dossiers-information/hepatite-b) provoquerait la sclérose en plaque. Alors il faut savoir qu’en 1990, le gouvernement a encouragé la vaccination de l’hépatite B chez les adolescents. Cependant après la vaccination, des cas de sclérose en plaque se sont déclarés, des gens ont donc fait le lien entre sclérose en plaque et le vaccin. En fait, les symptômes de la sclérose en plaque apparaissent seulement à l’adolescence, il n’y a donc a priori pas de lien entre la sclérose et le vaccin. Des études ont quand même été faites pour prouver définitivement que le vaccin ne provoquait pas chez certaines personnes la sclérose : http://www.infectiologie.com/…/fiche-gvp-vaccination-hbv-et…

Argument 2 : « La plupart des enfants non vaccinés sont les enfants de médecins ou de pharmaciens »

Tout d’abord, à chaque fois que je vois cet argument il est accompagné de 0 source, et est donc peu crédible. Je n’ai trouvé à ce jour qu’une seule étude à ce propos : Pour l’Hépatite B, les enfants de médecins sont vaccinés à 77,5% contre 45,9% pour la moyenne des enfants, pour le vaccin ROR : 97% des enfants de médecins sont vaccinés alors que la moyenne des enfants est de 93,2%. Pour finir, les enfants de médecins sont vaccinés à 60,2% contre la Méningocoque C pour une moyenne des enfants de seulement 44,4%. Ces chiffres proviennent de l’étude faite sur les médecins généralistes de l’INSERM de Lorraine en 2016 et des données de la couverture vaccinale de 2014 provenant de l’Institut de veille Sanitaire.
Ainsi, cet argument est totalement infondé et faux, la seule étude disponible prouvant indéniablement le contraire.

Argument 3 : « Les vaccins ne servent pas à détruire une épidémie »

Cet argument, encore une fois, n’est jamais accompagné de sources. Ce n’est pourtant pas dur de trouver des sources à ce propos, qui, encore une fois, prouvent le contraire. D’abord la Poliomyélite : le vaccin est diffusé en 1958 et 4 ans plus tard, la maladie est éteinte, alors que la maladie était présente depuis de longues années. (sources : http://invs.santepubliquefrance.fr/…/Donnees-epidemiologiqu…). Je vous laisse vérifier pour les autres maladies si ça vous intéresse, les données sont sur le site : http://invs.santepubliquefrance.fr.

Argument 4 et que vous attendez tous: « Le vaccin ROR a provoqué une hausse de 210% de l’autisme aux USA à cause de l’aluminium et du mercure contenus dans le vaccin ».
Bon alors déjà, qu’on soit clair : il n’y a PAS de mercure dans le vaccin ROR (https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/27-r-o-r-vax). Donc cet argument, pourtant si populaire, est totalement faux.
On peut parler de l’aluminium dans les vaccins si vous voulez. Le professeur Gherardi, qui est souvent cité pour justifier cet argument, reconnait que l’aluminium provoque des maladies, mais EN AUCUN CAS l’autisme : il parle de douleur musculaire et de fatigue chronique, ce qui correspond à la Myofasciite à macrophages. Cette maladie, beaucoup moins handicapante que l’autisme, ne peut se déclarer que des personnes prédisposées génétiquement. Le professeur Gherardi n’est en rien contre les vaccins (obligatoires ou non), il dit juste vouloir des vaccins adaptés selon le patient.
Il existait d’ailleurs autrefois des vaccins sans aluminium, à base de phosphate de calcium. Cependant, en vue des études, ces vaccins ont été arretés car l’aluminium est considéré comme non dangereux à petite dose.
Voici mes sources pour vérifier et mieux comprendre ce phénomène de peur de l’aluminium :
– https://www.youtube.com/watch?v=YycA4LU_Beo
https://www.nouvelobs.com/…/vaccins-nous-ne-savons-pas-gran….

Argument 5 (le dernier), le fameux Big Pharma : « Les vaccins sont vendus uniquement pour enrichir Big Pharma »
Il faut savoir que, d’après les données de 2013 de l’OMS, les vaccins représentent seulement 1.82% des revenus des labos, soit 24 milliards de dollars. De plus, une étude a été faite montrant que si un malade n’est pas soigné de la rougeole, son hospitalisation rapportera 56 000€ alors que le vaccin coûte 246€ : vous l’avez bien compris, si les labos sont pas trop cons il serait plus profitable pour eux de ne pas nous vendre le vaccin ROR (étude : https://www.skepticalraptor.com/…/the-myth-of-big-pharma-v…/).

Voilà c’est les principaux arguments antivax que je vois réguliement.
Bravo à ceux qui ont tenu jusqu’au bout, je voudrais rappeler que ne pas se vacciner ne met pas seulement votre propre personne en danger (vous êtes libre de faire ce que vous voulez de votre corps), mais aussi les personnes fragiles, telles que les enfants où les personnes âgées.
Si vous voulez ne pas vous vacciner, pas de problème mais vivez en autarcie, loin des personnes fragiles qui risqueraient d’y passer par votre faute.
Je suis, je le rappelle, ouvert à tout débat/réponse pour enrichir ensemble nos connaissances.

5 commentaires

  1. Bravo! très bonnes explications, simples et complètes….tu m’as presque convaincu;)

  2. Je ne m’attendais pas à retrouver les arguments de la ministre macronienne, ceux de l’ordre des médecins, et ceux des grands labos pharmaceutiques sur ce site ! Un troll se serait-il infiltré chez nous ?
    Il est vrai que la position antivaccins par principe est souvent le fait d’illuminés sectaires, mais le débat aujourd’hui est ailleurs. Un libertaire peut-il accepter l’imposition par l’Etat de vaccins inutiles et dangereux à des enfants ?

    Michel

  3. Emilie Oum Kalthoum

    Tout d’abord, en ce qui concerne les études, on peut dire tout et son contraire : la médecine est loin d’être une science exacte et les études sont loin d’être 100% fiables. C’est pas moi qui le dit, c’est le rédacteur en chef de la très (la plus ?) sérieuse et reconnue revue « The Lancet » : « Une grande partie de la littérature scientifique, la moitié peut-être, pourrait être tout simplement fausse. » (https://fr.express.live/2015/06/02/une-grande-partie-des-etudes-medicales-peut-etre-la-moitie-pourrait-etre-fausse-exp-213834/)

    Ceci étant dit, il y a très peu d’études indépendantes sur l’innocuité des vaccins, donc c’est difficile d’affirmer « les études disent ceci ou cela »…

    En ce qui concerne le 3e argument, j’ai vu aussi pas mal de graphiques qui montrent que les baisses de maladies ont commencé bien avant l’introduction des vaccins… Alors qui croire ?!

    Pour le 4e argument :
    « Cette maladie, beaucoup moins handicapante que l’autisme, ne peut se déclarer que des personnes prédisposées génétiquement. » –> Cette maladie est quand même hyper handicapante ! Et puis, quand bien même elle ne se déclare que chez les personnes prédisposées génétiquement, les personnes en question ne le savent pas forcément avant, ou même si elles le savent, on ne s’embarrassent pas trop de leur avis puisqu’on vaccine en masse… Et donc on doit sacrifier ces gens sous prétexte que d’autres seront sauvés ?!
    « Il existait d’ailleurs autrefois des vaccins sans aluminium, à base de phosphate de calcium. Cependant, en vue des études, ces vaccins ont été arretés car l’aluminium est considéré comme non dangereux à petite dose. » –> Mais le phosphate de calcium est considéré comme pas dangereux du tout ! Alors pourquoi choisir l’aluminium pour lequel il y a quand même de plus en plus de doutes ?
    Apparemment la raison du choix de l’aluminium c’est qu’en 1984, l’institut Pasteur, qui utilise le phosphate de calcium, fusionne avec l’institut Mérieux, qui lui utilise l’aluminium. Donc pour plus de commodité, tous les vaccins sont ensuite fabriqués avec le même adjuvant…

    Quant au dernier argument, oui sauf que les anti-vaccins prétendent que les vaccins causent tout un tas d’autres maladies et/ou fragilisent le système immunitaire (et donc engendre tout un tas de maladies). Du coup, c’est tout bénef pour le coup ! Et sans que ça soit trop visible.
    Sans compter le fait qu’un vaccin c’est pas comme un médicament : le médicament on le prend quand la maladie est là, alors que le vaccin, c’est pour tout le monde, donc c’est plus rentable sur le long terme. Surtout que ça ne demande pas trop d’investissement puisque pas besoin de refaire un nouveau vaccin contre telle maladie si le 1er est censé marcher !

    Quant à la conclusion, je la trouve hyper culpabilisante : « je voudrais rappeler que ne pas se vacciner ne met pas seulement votre propre personne en danger (vous êtes libre de faire ce que vous voulez de votre corps), mais aussi les personnes fragiles, telles que les enfants où les personnes âgées. Si vous voulez ne pas vous vacciner, pas de problème mais vivez en autarcie, loin des personnes fragiles qui risqueraient d’y passer par votre faute. »
    Donc on doit accepter les risques et les morts (car il y en a, même les pro-vaccins le reconnaissent) dus aux vaccins sous prétexte que ça peut sauver d’autres personnes.
    Je ne suis pas forcément contre le principe du sacrifice, mais il doit être éclairé et assumé par la personne au moins ! Or là, c’est au petit bonheur la chance : on vaccine tout le monde, et puis tant pis pour les dégâts collatéraux…

    Ceci étant dit, je précise que je n’ai pas de position fixe sur les vaccins : pour moi, il y a des risques à vacciner comme il y en a à ne pas vacciner…

  4. Bonjour,

    Vous reprenez vous aussi les argumentations systématiquement opposées.
    Pour ma part, je ne suis pas « anti-vax » et c’est une énorme mésentente du problème que de considérer que les gens sont anti-vaccins. Je suis anti Aluminium.
    Je suis biologiste, ingénieure en biotechnologies.

    Je sais très bien à quel points les études sont faussées, et bien souvent non diffusées quand elles ne sont pas dans l’intérêt industriel. Il suffit de voir les scandales à répétitions de Monsanto et autres pour savoir que les industriels n’hésitent pas à minimiser des impacts sanitaires néfastes, surtout si à long terme, cela crée de nouvelles pathologies profitables.

    Il y a 0,5mg d’Aluminium dans chaque dose de vaccin. Rien que pour un nourrisson, cela fait minimum 1,5mg injecté la première année, par vaccin (et 2 rappels). Ce sont des quantités énormes par rapport au poids. L’aluminium ne reste pas dans le muscle comme on veut nous le faire croire. Plusieurs études prouvent qu’il est transporté par deux molécules qui passent la barrière hémato-encéphalique. L’aluminium est un métal lourd qui se cumule et ne se dégrade pas et qui est largement mis en cause aujourd’hui dans de graves troubles cérébraux.

    Il existait un vaccin pas cher et sans aluminium, qui s’appelait le DTP mais qui a été retiré du marché car trop peu cher comparé au prix du nouveau vaccin. Il est important de se renseigner du pourquoi de cette manœuvre et arrêt de production d’un vaccin inoffensif qui marchait très bien.

    Des millions de gens se sont levés pour protester, et demander aux industriels le droit de continuer à être approvisionné en des vaccins de leur choix. Mais la diabolisation des anti-vaccins, la désinformation des industriels et autres a contribué à étouffer le mouvement. Ils font donc ce qu’il veulent avec notre santé et légifèrent même pour nous obliger à nous empoisonner, comme cela se passe pour l’alimentation.

    Voilà, c’est triste donc que les gens s’opposent alors que nous demandons juste une transparence sur les produits utilisés, une reconnaissance officielle des pathologies conséquentes et une reconnaissance des risques et des études sérieuses. Ensuite et enfin, le libre arbitre pour chacun de prendre un vaccin qui protège d’un risque certain, mais qui peut à long terme causer d’autres dégâts tout aussi importants.

    Voilà, il est important de donner toutes les informations…. il faut passer des jours à se documenter pour se faire une idée. Et c’est ça qui est grave, c’est que personne ne peut vraiment passer autant de temps à se renseigner sur ce que l’on nous vend. D’où un empoisonnement généralisé, à tous les niveaux.

    Chacun est libre mais je trouve regrettable qu’il n’y ait pas de révolte collective et de refus de la population de consommer des produits nocifs. Il faut du courage pour être « anti-vax » comme vous dites, car on s’expose à de réels dangers. Mais c’est une forme de résistance. Et tout accepter sans rien dire, en fustigeant ceux qui résistent, c’est pas la solution qui va changer les choses. Donc à mon sens, vu que je ne critique pas ceux qui sont pro-vaccins, j’espère au moins qu’on me foute la paix!

    Merci,
    Marie

  5. Ah vou, je vous aime 😍

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas utilisé à des fins commerciales. Champs obligatoires *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.